Pourquoi il y a six millions de squelettes enfouis dans les tunnels sous Paris ?


Paris est peut-être la ville des lumières et de l’amour, mais sous ses rues chics se cache un labyrinthe sombre rempli des os de 6 millions de Parisiens.

Comme beaucoup d’autres villes en plein essor du début de l’ère industrielle, Paris souffrait de problèmes, notamment de décès et de maladies. La promesse de la vie dans la grande ville a attiré des foules de gens venus en masse de la campagne. Vers la fin du XVIIIe siècle, après que la nature eut suivi son cours, cette situation a fini par entraîner des cimetières et des cimetières surpeuplés.

Les Innocents, l’un des plus grands cimetières parisiens des années 1700, auraient suinté la puanteur des cadavres en décomposition, leurs terrains étant incapables de répondre à la demande provoquée par la surpopulation de la ville. L’odeur était si mauvaise qu’on disait que les parfumeurs locaux avaient du mal à vendre leurs produits. En mai 1780, le cimetière était littéralement plein à craquer. Un mur de cave d’une propriété en bordure des Innocents s’ouvre sous la pression des enterrements excessifs et des pluies printanières, provoquant un afflux de corps à moitié décomposés et de maladies dans le sous-sol.

Une impression d’artiste du cimetière des Innocents en 1550 par Theodor Josef Hubert Hoffbauer. Wikimedia Commons/Domaine public

En quelques mois, les autorités ont ordonné la fermeture des Innocents et des autres cimetières de la ville. Plus aucun corps ne pouvait être enterré dans la ville. La menace pour la santé publique étant toujours imminente, la ville a également décidé d’enlever le contenu des cimetières actuels de la ville.

Heureusement, il y avait un plan. Paris abritait autrefois d’anciennes mines et carrières, parfaites pour un ossuaire souterrain afin de stocker les morts de la ville. Principalement entre 1787 et 1814, les os ont été transférés profondément dans les mines. L’entrée a été construite juste à l’extérieur de l’ancienne porte de la ville, la Barrière d’Enfer, qui se traduit à peu près par la “Porte de l’Enfer”. Bien que les squelettes aient d’abord été empilés dans les carrières de façon désordonnée, ils ont par la suite été organisés selon l’emplacement ordonné que vous voyez aujourd’hui.

Parmi les 6 millions de squelettes de l’ossuaire, on trouve des dizaines de personnages de l’histoire de France, dont de nombreux personnages décapités de la Révolution française, comme Georges Danton et Maximilien de Robespierre, ainsi que des artistes célèbres, comme Charles Perrault, connu pour ses contes de fées, comme Le Petit Chaperon rouge, Cendrillon et La Belle au bois dormant.

Aujourd’hui, les Catacombes de Paris serpentent à 20 mètres sous les rues et vous pouvez encore visiter l’ossuaire d’environ 1,5 kilomètres en tant que touriste. S’aventurer dans les galeries interdites est illégal depuis 1955, mais les amateurs de sensations fortes sont connus pour creuser plus profondément dans le labyrinthe par des entrées cachées. Cependant, cela ne peut certainement pas être recommandé. En 2017, trois adolescents ont été secourus des profondeurs des catacombes après avoir été perdus dans son labyrinthe pendant trois jours.

Lire aussi : Des archéologues découvrent une ancienne nécropole contenant 40 sarcophages en Égypte

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *