Un lingot d’or géant trouvé dans le parc de Mexico s’avère être un trésor aztèque pillé


Un lingot d’or trouvé dans un parc de Mexico en 1981 faisait partie du trésor aztèque pillé par Hernan Cortes et les conquistadors espagnols il y a 500 ans, selon une nouvelle étude.

Le lingot de 1,93 kg a été trouvé par un ouvrier du bâtiment lors de fouilles pour un nouveau bâtiment le long de l’Alameda, un parc pittoresque au cœur de la capitale mexicaine.

Pendant 39 ans, ses origines sont restées un mystère.

Mais grâce à des radiographies spécialisées, l’Institut national d’anthropologie et d’histoire du Mexique (INAH) affirme avoir maintenant confirmé l’origine de la barre : la retraite précipitée, bien que temporaire, des Espagnols pendant la “Noche Triste”, ou “Nuit triste”.

Cette nuit-là – le 30 juin 1520 – les Aztèques, furieux du massacre de leurs nobles et de leurs prêtres, chassèrent les envahisseurs espagnols de leur capitale, Tenochtitlan.

Les conquistadors s’enfuirent avec autant de trésors aztèques pillés qu’ils purent porter, y compris, apparemment, le lingot d’or en question.

“La soi-disant ‘Noche Triste’ est parmi les épisodes de la conquête dont on se souviendra cette année, et il n’y a qu’une seule preuve matérielle de celle-ci : un lingot d’or qui a coulé il y a 500 ans dans les canaux de Tenochtitlan, et dont une analyse récente confirme qu’il provient de la fuite (des Espagnols)”, a déclaré l’INAH dans un communiqué.

Cortes et ses hommes ont reçu un accueil méfiant de l’empereur aztèque Moctezuma à leur arrivée en 1519, mais ils sont vite devenus des invités indésirables au palais, car ils se sont appropriés son trésor et l’ont transformé en otage virtuel.

En juin 1520, Cortes – qui avait lancé son expédition au Mexique sans autorisation officielle – apprit que le gouverneur espagnol à Cuba avait envoyé une équipe de soldats pour l’arrêter.

Il laissa son lieutenant Pedro de Alvarado en charge à Tenochtitlan et partit avec une partie de son armée pour combattre les soldats qui arrivaient, les vainquant finalement.

Pendant son absence, cependant, Alvarado commença à craindre que les Aztèques ne l’attaquent et ne fassent tuer leurs nobles et leurs prêtres.

Les Aztèques se révoltèrent, et les Espagnols battirent en retraite – perdant apparemment la barre d’or en cours de route.

L’étude a révélé que la composition de la barre correspondait à celle d’autres pièces aztèques de l’époque.

“Ce lingot est une pièce clé du puzzle de cet événement historique”, a déclaré l’INAH.

Lire aussi : Des archéologues découvrent un tunnel mexicain du XVIIe siècle orné de mystérieuses sculptures aztèques

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *