Une Australienne se réveille avec un accent irlandais


Ça ressemble à un cas de syndrome de l’accent étranger, ce qui est plutôt rare.

angie.mcyen/TikTok

Imaginez que vous vous réveilliez un matin et que vous parliez avec un accent totalement différent. Après les premiers instants de choc et de stupeur, ce serait terriblement pénible. Une grande partie de notre personnalité est associée à notre façon de parler ; nos accents racontent notre origine, notre vie, notre identité.

Alors quand Angie Yen, 27 ans, de Brisbane, en Australie, s’est apparemment réveillée le 28 avril pour découvrir qu’elle avait perdu son accent australien au profit d’un accent irlandais, sa confusion était compréhensible.

Yen a posté des vidéos de son nouvel accent irlandais sur son compte TikTok, recueillant des milliers de vues alors qu’elle documentait son expérience. Vous vous demandez peut-être comment cela a pu arriver. Yen s’est fait enlever les amygdales en avril, et après cela, son accent a mystérieusement changé.

Ce n’est pas la première fois qu’un changement d’accent aussi radical arrive à quelqu’un. Ce que Yen pourrait vivre est appelé le syndrome de l’accent étranger (Foreign Accent Syndrome – FAS).

Ce qu’est le syndrome de l’accent étranger

Une personne atteinte du FAS « peut parler avec l’accent d’une personne originaire d’un autre pays ou d’une autre région », explique Medical News Today.

Le FAS est généralement causé par une lésion du système nerveux central ou après un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral ou un autre type de lésion cérébrale. Il est extrêmement rare, une centaine de personnes seulement ayant été diagnostiquées avec ce syndrome depuis sa découverte en 1907, rapporte Healthline.

Parmi les autres exemples de FAS, citons une Australienne qui a développé un accent français à la suite d’un accident de voiture, et l’un des premiers cas documentés, celui d’une Norvégienne qui a développé un accent allemand à la suite de lésions cérébrales causées par des éclats d’obus qui l’ont touchée pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les personnes atteintes du FAS ont tendance à ne pas reproduire parfaitement l’accent étranger, cependant, leur nouvelle façon de parler a tendance à se maintenir de manière constante. En 2019, une étude portant sur 49 personnes s’étant déclarées atteintes du FAS a révélé que leur nouvel accent persistait entre deux mois et 18 ans, avec une durée médiane de trois ans.

Il n’existe actuellement aucun traitement pour le FAS, et il n’est pas nocif, mais les personnes qui en sont atteintes sont invitées à informer les experts dès que possible, car il peut parfois s’agir d’un effet secondaire à un autre symptôme.

En général, les personnes atteintes du FAS sont orientées vers un orthophoniste, afin qu’elles puissent travailler à retrouver leur ancien accent.

Dans le cas de Yen, nous espérons qu’elle retrouvera son accent australien familier, comme elle le souhaite.

Lire aussi : Le cas curieux d’un garçon vietnamien de 5 ans qui parle parfaitement l’anglais mais pas le vietnamien

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *