Une carte de tous les appareils dans le monde connectés à Internet

Où est Internet ? Cette carte pourrait l’expliquer mieux que la plupart des statistiques : Les points rouges indiquent où se trouvent la plupart des dispositifs qui peuvent accéder à Internet.

Cette carte a été faite le 2 août par John Matherly, le fondateur de Shodan, un moteur de recherche pour les appareils connectés à Internet. Matherly, qui se fait appeler un cartographe Internet, a recueilli les données et les a mises ensembles en envoyant des requêtes ping à chaque adresse IP sur Internet, et en stockant les réponses positives. Un ping est un utilitaire réseau qui envoie un message de requête (connu comme un paquet) à une adresse IP, c’est la version Internet de “hey, vous êtes là ?”

Cette partie était relativement facile par rapport au processus de visualisation, dit Matherly. «Il a fallu moins de cinq heures pour recueillir les données, et 12 heures ou plus pour générer l’image de la carte.” Pour cela, il a utilisé la bibliothèque matplotlib avec le langage de programmation Python.

Avec son arc en ciel de connexions, la carte est similaire à l’une produite par un anonyme l’année dernière – qui était illégale – et également à ce projet par CAIDA (ces liens et le crédit à CAIDA a été mise à jour). Bien que Shodan soit célèbre pour ses pratiques potentiellement louches qui se nourrissent sur des réseaux non sécurisés, des demandes de ping, les mêmes choses que votre fournisseur d’accès Internet utilisent pour tester la vitesse et la perte de données – sont totalement bénignes, dit Matherly. “Nous avons juste assez avancé dans la technologie où nous pouvons le faire à l’échelle d’Internet.”

Fondamentalement, Shodan est maintenant en mesure d’envoyer et de recevoir les demandes assez rapidement pour que le monde puisse être interrogé en quelques heures. Armé de ce nouveau processus, Matherly prévoit de suivre les changements dans la connectivité Internet de la planète au cours du temps. Avec la prolifération de l’Internet des objets, nous sommes tenus de voir certains de ces trous noirs se coloriser lentement au cours des quelques prochaines années. [Shodan]

Source : Gizmodo par Alissa Walker

1 Commentaire

  1. JeanMarcPerrier

    Yo ça tue, c’est aussi une nouvelle version plus invasive encore de la surveillance non sollicitée, et détournable.
    Car si le moteur existe, il fait appel a des modes d’accès simples eux aussi, et surtout qui demandent peu de moyens techniques pour fonctionner.
    Donc bravo, et éteint moi ça vite. Sans être paranoïaque, une surveillance constante, ou quasi, est particulièrement déplaisante. Sans compter les trop nombreuses possibilités imaginables de détourner son utilisation ‘neutre’, de simple testeur de connexion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *