Étude: les espaces verts stimulent la mémoire des enfants

espaces verts

Une étude dans la revue PNAS a constaté que l’exposition importante aux espaces verts peut conduire à une amélioration de 5% dans le développement de la mémoire d’un enfant et une diminution de 1% de l’inattention.

Les résultats ont de larges implications pour les écoles et incitent la création d’espaces verts sur les campus scolaires.
Les chercheurs se sont concentrés sur 2593 enfants d’école primaire âgés de 7 à 10 ans à Barcelone, et ont trouvé une corrélation chez ceux ayant passé beaucoup de temps autour d’espaces verts, ce qui avait diminué l’inattention et amélioré le travail de la mémoire.

L’étude a également constaté que les étudiants qui passent plus de temps dans les espaces verts sont susceptibles d’avoir une activité physique accrue. Les espaces verts contribuent à atténuer les effets de la pollution de l’air, peut aider à diminuer le stress et bloquent les nuisances sonores de la ville. Toutes ces choses facilitent l’apprentissage et offrent une meilleure santé globale. Reconnaissant que de nombreuses écoles se trouvent dans les zones urbaines, le rapport vise à “fournir aux décideurs la preuve pour des interventions ciblées réalisables comme l’amélioration d’espaces verts dans les écoles.”

Bien qu’il y ait eu des études précédentes reliant les espaces verts à la santé mentale et physique, le Times rapporte que cette étude est la première qui pointe vers le développement du cerveau.

Source: Education Dive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *