Le volcan Asama près de Tokyo entre en éruption

asama

Un volcan près de Tokyo s’est réveillé tôt ce mardi matin, la dernière éruption d’une série d’incidents volcaniques qui a frapper le Japon ces derniers mois.

Le mont Asama, l’un des volcans les plus actifs du Japon, est soupçonné d’avoir éjecté une petite quantité de cendres, mais la ville de Tokyo n’a pas été affectée, selon Kyodo News.

Une mise en garde contre les dangers de chutes de pierres dans un rayon de presque 2 kilomètres autour de la montagne, qui est située à 140 kilomètres au nord-ouest de la capitale, a été ensuite publiée par l’Agence météorologique japonaise (JMA).

Des experts ont gardé un œil sur le volcan de 2568 mètres ces derniers mois, des tremblements ont été détectés depuis Avril et ils ont observé une montée subséquente des émissions de dioxyde de soufre.

volcan-asama

La mauvaise visibilité due à d’épais nuages signifie qu’il n’était pas immédiatement possible de déterminer si il y a eu une éruption (Reuters)

L’incident est survenu juste une semaine après que l’agence météorologique a émis une mise en garde sur l’activité du mont Asama, en élevant le niveau de risque allant de 1 à 2 et conseille aux personnes de ne pas s’approcher du cratère.

Les vols des grandes compagnies aériennes du Japon n’ont pas été affectés par l’incident et l’alerte n’a pas été augmentée étant donné qu’il n’y avait aucun signe au loin de l’activité volcanique sur la montagne.

La mauvaise visibilité due à d’épais nuages signifie qu’il n’était pas immédiatement possible de déterminer si il y avait un panache volcanique, selon l’agence météorologique.

Le mont Asama est le dernier d’une chaîne de volcans à avoir une expérimenté une activité ces derniers mois à travers le Japon, qui est le foyer de 110 volcans actifs dispersés à travers son paysage montagneux.

En Mai, une éruption soudaine a secoué le mont Shindake sur l’Île de Kuchinoerabu au sud-ouest de la préfecture de Kagoshima, entraînant l’évacuation de 137 résidents.

En Septembre dernier, le mont Ontake, situé dans le centre du Japon et qui est le deuxième plus haut volcan dans le pays, a également connu une violente éruption, tuant 57 personnes et six autres portées disparues.

Le mont Asama a une histoire au sujet des éruptions, la dernière ayant eu lieu en Février 2009, au cours de laquelle il a craché des roches chaudes et un panache de fumée de presque 2 kilomètres de hauteur, recouvrant des parties de Tokyo d’une fine couche de cendres.

Le plus célèbre des éruptions du mont Asama a eu lieu en 1783, au cours de laquelle plus de 1.000 personnes ont été tuées et autant de maisons environnantes ont été détruites.

Source: The Telegraph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *