Les pesticides tueurs d’abeilles illégaux en Europe bientôt utilisés au Royaume-Uni

les pesticides

Les pesticides responsables de la mort des abeilles actuellement illégaux en Europe ont récemment été approuvés pour être utilisés au Royaume-Uni.

Le gouvernement a approuvé une demande d’utiliser des pesticides sur les champs britanniques, mais un procès verbal du Expert Committee on Pesticides (ECP), qui conseillent le gouvernement sur le risque scientifique de l’utilisation des pesticides, a été refusé, le groupe de campagne a lancé la pétition 38 Degrees.

Un demi-million de personnes ont signé la pétition 38 Degrees pour maintenir l’interdiction des pesticides responsables de la mort des abeilles.

Ils disent que les pesticides sont un risque élevé pour la population d’abeilles de la Grande-Bretagne et d’autres animaux sauvages.

Il a été rapporté que le comité d’experts a conseillé le département de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales (DEFRA) de rejeter la demande d’utiliser les pesticides faites par la National Farmers Union (NFU).

Le DEFRA a ordonné aux fonctionnaires de refuser les procès verbaux de réunions ECP remontants au 20 mai, qui sont généralement publiés dans les trois semaines.

Cela inclut le procès verbal d’une réunion du 7 juillet à propos de l’application de la NFU.

Rebecca Falcon, directeur des campagnes 38 Degrees a déclaré : “Un demi-million de personnes ont signé une pétition 38 Degrees exhortant les politiciens à maintenir l’interdiction des pesticides qui détruisent des abeilles. Mais malgré les rapports d’un verdict clair d’un comité d’experts, le gouvernement a pris le parti des grands industriels et a approuvé ces produits chimiques nocifs.”

«Le secret autour de cette application est très inquiétante. Si le gouvernement n’a rien à cacher, pourquoi est-ce qu’il retient des informations vitales pour la population ? La preuve scientifique que ces pesticides nuisent à nos abeilles et autres animaux sauvages se développe tout le temps. Ces pesticides toxiques n’ont pas leur place dans nos jardins et champs.”

Selon The Guardian, un fonctionnaire ECP dit par email aux militants de la Bee Coalition : “Nous avons été approchés par le département de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales (DEFRA) qui a demandé de reporter la publication du procès-verbal. Ceci doit permettre au gouvernement d’avoir le temps et l’espace pour examiner les demandes d’autorisations d’urgence sans avoir à fournir des commentaires provisoires ou provoquer des représentations de différents groupes d’intérêts dont les vues sur la question sont bien connues.”

Source : Metro.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *