Les scientifiques affirment que le COVID-19 provient de sources naturelles


On pense maintenant que le coronavirus est issu de l’évolution naturelle, et non de l’ingénierie en laboratoire.

L’origine du COVID-19 a fait l’objet d’une certaine controverse. Les croyances selon lesquelles il s’agissait d’une évolution naturelle étaient largement répandues, mais certains pensaient qu’elle pouvait provenir d’un laboratoire ou d’un autre type d’ingénierie.

Aujourd’hui, les scientifiques de Scripps Research affirment que l’origine du virus provient de la sélection naturelle.

Leurs conclusions ont été publiées mardi dans la revue Nature Medicine.

Processus naturels

“En comparant les données disponibles sur la séquence du génome des souches de coronavirus connues, nous pouvons fermement déterminer que le SRAS-CoV-2 est né de processus naturels”, a déclaré Kristian Andersen, professeur associé d’immunologie et de microbiologie à Scripps Research et auteur correspondant de la recherche.

Lorsque l’épidémie d’une nouvelle souche de coronavirus, appelée SRAS-CoV-2, a éclaté fin décembre dernier à Wuhan, en Chine, les scientifiques chinois ont séquencé son génome et mis les données à la disposition des chercheurs du monde entier.

Depuis lors, il a été clairement établi que le virus s’est propagé par contact d’homme à homme après une seule introduction dans la population humaine. Les chercheurs ont travaillé dur pour déterminer l’origine et l’évolution du SRAS-CoV-2 depuis l’apparition de la maladie.

Les scientifiques de Scripps Research ont découvert que la protéine de pointe du SRAS-CoV-2 était si efficace pour se lier aux cellules humaines qu’elle devait être le résultat d’une sélection naturelle et non le produit du génie génétique.

Cette conclusion a été confirmée par la structure globale de l’épine dorsale du virus.

“Ces deux caractéristiques du virus, les mutations dans la partie RBD de la protéine de spicule et son épine dorsale distincte, excluent la manipulation en laboratoire comme origine potentielle du SRAS-CoV-2”, a déclaré Andersen.

Josie Goulding, responsable des épidémies au Wellcome Trust au Royaume-Uni, a confirmé cette conclusion en déclarant : “Ils concluent que le virus est le produit de l’évolution naturelle. Ils mettent fin à toute spéculation sur le génie génétique délibéré.”

Lire aussi : Pour la première fois, un vaccin potentiel contre le coronavirus est injecté à un patient humain

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *