Une baleine morte retrouvée au bord de la jungle amazonienne

Une équipe de biologistes annonce la découverte, ce vendredi, d’une baleine à bosse de 8 mètres de long retrouvée près de l’embouchure de l’Amazone, au Brésil. La question est la suivante : comment s’est-elle retrouvée là ?

Comment une baleine à bosse longue de 8 mètres peut-elle se retrouver coincée dans les mangroves de la jungle amazonienne ? Ce n’était ni le lieu ni le moment de retrouver un tel animal dans la région. Pour résoudre le mystère, une organisation faunique à but non lucratif, l’association Bicho D’água, a dépêché dix biologistes sur place. Les chercheurs y ont alors découvert l’animal reposant sur le sol de la forêt de l’île de Marajo, à environ 15 mètres de la côte océanique, et à proximité de l’embouchure de l’Amazone. Au premier abord, et en l’absence de blessures visibles sur son corps, difficile d’expliquer la mort du mammifère, aussi loin de son habitat naturel.

« Un événement très inhabituel »

« Nous ne savons toujours pas comment elle a atterri ici, mais nous supposons que la créature flottait près du rivage et que la marée, qui a été assez importante ces derniers jours, l’a capturée et jetée à l’intérieur des terres, explique Renata Emin, spécialiste des mammifères marins, reprise par Newsweek. Nous restons malgré tout perplexes quant au fait de retrouver une baleine à bosse sur la côte nord brésilienne en février. C’est un événement très inhabituel ».

Les baleines à bosse (Megaptera novaeangliae) fréquentent en effet généralement le bassin amazonien en hiver (de juin à septembre dans la région), lorsque l’eau salée remonte les rivières d’eau douce. Au mois de février, ces animaux devraient normalement se retrouver à au moins 6 000 kilomètres au sud, se nourrissant des populations de krill en Antarctique.

baleine morte

Une baleine de 8 mètres de long retrouvée échouée en pleine jungle amazonienne. Crédits : bicho_dagua/Capture Instagram

Un petit séparé de sa mère ?

Une hypothèse pourrait néanmoins expliquer la présence de cette baleine. À en juger par la taille de la carcasse, les chercheurs pensent que l’animal était un jeune individu, âgé d’un an tout au plus. Le baleineau, suggèrent-ils, aurait pu être séparé de sa mère lors de la migration menant son groupe vers le sud, pour une raison quelconque.

La petit aurait alors finalement terminé sa course dans le bassin amazonien, propulsé par la marée. Difficile de dire en revanche si l’animal était déjà mort avant d’être déposé au sol, ou si ce dernier s’est retrouvé coincé dans les mangroves, sans moyen de s’en extraire.

Ce n’est pour l’heure qu’une suggestion. Une autopsie actuellement en cours devrait permettre de déterminer la véritable cause de la mort du baleineau d’ici une dizaine de jours.

Lire aussi : France : des dizaines de dauphins échoués sur les plages de l’ouest du pays

Source : Sciencepost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *