Les médecins disent qu’ils ne peuvent pas mettre l’EPI complet à temps pour réanimer les patients victimes d’une crise cardiaque


Les médecins d’un grand établissement de santé londonien affirment qu’ils perdent un temps précieux en réanimation car ils peinent à revêtir l’équipement de protection individuelle (EPI) complet.

Le Mail on Sunday a appris que des patients en arrêt cardiaque ont fini par mourir parce que les médecins sont obligés de mettre l’équipement de protection contre le covid, ce qui prend du temps.

Selon le Mail Online : Bien que les directives de Public Health England (PHE) indiquent qu’il est “fortement conseillé de ne pas retarder l’intervention qui sauve la vie” pour des raisons liées au Covid, il est toujours laissé aux “organisations de soins de santé le choix de conseiller ou non à leur personnel clinique de porter des respirateurs FFP3, des blouses, des protections oculaires et des gants lors des compressions thoraciques”.

Ce journal croit également savoir que certains médecins ont même fait l’objet de mesures disciplinaires pour avoir administré la RCP afin de sauver la vie de patients sans avoir préalablement revêtu un EPI complet.

Un médecin d’un établissement londonien a déclaré : “Il nous faut entre une et deux minutes pour enfiler l’EPI et cela peut faire la différence entre la vie et la mort.”

Hier soir, le député conservateur Marcus Fysh a déclaré qu’il était “tout à fait erroné” de mettre en œuvre cette restriction.

M. Fysh a déclaré : “Si tout le monde est vacciné parmi le personnel hospitalier de toute façon, alors ce n’est pas un risque matériel pour ce personnel en aucun cas d’interagir avec un patient qui a le Covid. C’est ce que nous disent les statistiques. Je pense donc qu’il serait tout à fait erroné d’insister sur le fait qu’un médecin souhaitant pratiquer une réanimation cardio-pulmonaire ne pourrait pas le faire parce qu’il ne porte pas l’EPI.”

Et la députée conservatrice Alicia Kearns a déclaré qu’elle soulèverait la “folie” de cette politique auprès du ministre de la Santé. Elle a déclaré au Mail on Sunday : “Aucun médecin ne veut perdre un patient. J’ai du mal à croire qu’un Trust puisse donner l’ordre à ses médecins, qui sont parfaitement vaccinés, de coûter potentiellement la vie à un patient.”


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *