Certains physiciens pensent que le temps ralentit et qu’il finira par s’arrêter

L’Univers s’étend à un rythme de plus en plus rapide. Du moins, c’est ce que la grande majorité des scientifiques voudraient vous faire croire.

univers-expansion-temps

Mais selon une équipe de physiciens espagnols, ce n’est peut-être pas l’expansion de l’Univers qui change de vitesse, mais le temps lui-même. Le temps pourrait ralentir, ce qui signifie qu’il pourrait éventuellement s’arrêter complètement.

Tick… Tick… Tick…

Pour illustrer ce que José Senovilla et son équipe de l’Université du Pays Basque à Bilbao, en Espagne, pensez à ce que cela ressemble quand une ambulance vous croise dans la rue, les sirènes retentissent. Au fur et à mesure qu’elle s’éloigne de vous, la sirène commence à baisser en hauteur. C’est ce qu’on appelle l’effet Doppler, et cela se produit parce que les ondes sonores s’étirent légèrement lorsque l’ambulance s’éloigne de vous, ce qui signifie qu’elles vous atteignent à un rythme plus lent (c’est-à-dire à une fréquence plus basse).

Mais que se passerait-il si les lois de la physique changeaient lorsque l’ambulance passait, et qu’au lieu de sa vitesse causant cette baisse de fréquence, c’était le passage du temps ? Si le temps ralentissait, les ondes sonores vous atteindraient à une fréquence plus basse. C’est essentiellement ce que suggère l’équipe de Senovilla. Nous “savons” que l’Univers s’étend à un rythme accéléré parce que les galaxies plus éloignées de nous ont un plus grand décalage vers le rouge que les galaxies plus proches de nous, ce qui signifie qu’elles se déplacent plus rapidement. Mais si le temps ralentissait, la lumière nous atteindrait à une fréquence plus basse. Nous verrions le changement de rapport rouge, mais ce serait pour une raison différente.

Cette théorie peut paraître farfelue, mais elle résout certains problèmes lancinants. Pour que l’expansion de l’Univers s’accélère, vous devez trouver quelque chose pour la provoquer. C’est là qu’intervient ce que l’on appelle “l’énergie noire”. Cette force mystérieuse est censée représenter 68 % de l’Univers, mais nous ne l’avons jamais observée. Si le temps ralentit à la place, vous n’avez pas besoin d’énergie noire du tout. Le mystère de l’énergie noire est résolu puisqu’elle n’a jamais existé.

Ralentissez, votre corde est trop rapide

Mais cette théorie devient de plus en plus bizarre. C’est parce qu’elle est basée sur un principe de la théorie des cordes qui dit que notre Univers existe à la surface d’une membrane – une brane, en langage de la théorie des cordes – qui elle-même existe à l’intérieur d’un espace supérieur appelé bulk, alias l’hyperespace. Toutes les branes peuvent avoir différents nombres de dimensions ; la nôtre a trois dimensions spatiales et une dimension temporelle, mais d’autres ne peuvent avoir aucune dimension temporelle ou des dimensions temporelles multiples. Les dimensions de ces autres marques pourraient même osciller entre différentes versions : l’espace pourrait devenir le temps et vice versa. Les chercheurs pensent que cela pourrait arriver à notre dimension temporelle : elle se transforme lentement en une dimension spatiale. Si cela se produisait, notre Univers serait figé dans le temps et existerait dans un espace à quatre dimensions.

Nous en ferions l’expérience comme d’un ralentissement graduel du temps – si graduel, en fait, que pendant environ un milliard d’années, nous n’en verrions les preuves seulement à grande échelle, comme le mouvement des galaxies lointaines. “Nos calculs montrent que nous pensons que l’expansion de l’Univers s’accélère”, a déclaré Senovilla au New Scientist. “[N’importe quelle] observation de l’énergie noire pourrait être la preuve que notre brane change de signature et que le temps est en train de disparaître.”

Mais si cela semble alarmant, ne vous inquiétez pas : cela n’arrivera pas avant des milliards d’années.

Lire aussi : La théorie des cordes dit que nous avons au moins 10 dimensions, mais ce n’est pas la chose la plus bizarre

Source : Curiosity – Traduit par Anguille sous roche

1 réponse

  1. Helmut dit :

    Comme quoi, on peut être scientifique et complètement c**.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *