Pourquoi les hommes modernes perdent leur testostérone


La recherche a montré que les hommes d’aujourd’hui ont moins de testostérone qu’auparavant. Qu’est-ce qui se passe ?

  • Plusieurs études ont confirmé que le taux de testostérone chez les hommes est inférieur à ce qu’il était il y a seulement quelques décennies.
  • Bien que la plupart des hommes aient encore un taux de testostérone parfaitement sain, sa réduction les expose à de nombreux risques pour leur santé.
  • La cause de cette baisse de n’est pas tout à fait claire, mais les preuves suggèrent qu’il s’agit d’un résultat multiforme de la vie moderne et industrialisée.

Une étude portant sur un vaste échantillon d’hommes américains a révélé que le taux moyen de testostérone a chuté jusqu’à 1 % par an. Les taux de testostérone diminuent naturellement avec l’âge, mais cette étude a révélé qu’un homme de 65 ans en 1987 avait environ 17 % plus de testostérone qu’un homme de 65 ans en 2004. Cela ne se limitait pas non plus aux seuls Américains ; une étude danoise a donné des résultats similaires. Anecdotiquement, le conseiller sexuel Ian Kerner a dit à CNN qu’il avait remarqué “qu’un nombre croissant de jeunes hommes se plaignent de problèmes sexuels, comme une diminution de la libido et des problèmes érectiles, plus fréquents chez les hommes âgés”.

À quel point est-ce grave ?

Ce n’est pas un désastre. La plupart des hommes d’aujourd’hui ont encore des niveaux parfaitement sains de testostérone, même si elle diminue d’année en année. Mais si les niveaux de testostérone deviennent trop bas, alors nous commençons à voir un tas de mauvais effets.

La testostérone favorise l’attention, la mémoire, le raisonnement spatial et l’énergie – essentiellement, elle vous rend plus clair et précis – et bien sûr, elle augmente la libido et la masse musculaire. Lorsque le taux de testostérone devient trop bas, les hommes peuvent commencer à se sentir fatigués, perdre leur intérêt sexuel, prendre du poids et perdre de la masse musculaire. De plus, il existe un lien entre un faible taux de testostérone et la dépression.

Il existe également une large association entre un faible taux de testostérone et la maladie. Une étude, publiée au printemps, a révélé que les personnes présentant une déficience en testostérone (définie comme étant inférieure à 300 nanogrammes de testostérone par décilitre) étaient plus à risque d’obésité, de maladies cardiovasculaires, d’hypertension, de diabète et autres maladies. Il est important de noter qu’il s’agit de données corrélationnelles ; il est très difficile de prouver avec certitude qu’un faible taux de testostérone cause ces résultats négatifs. Mais il y a fort à parier que les activités qui maintiennent votre taux de testostérone à un niveau élevé vous aideront aussi à prévenir ces conditions très indésirables.

Quelle en est la cause ?

Malheureusement, la raison pour laquelle le taux de testostérone continue de baisser au fil des ans n’est pas claire, mais il y a quelques candidats probables. Une possibilité surprenante est que les gens fument moins de cigarettes maintenant. Même si tout le reste est terrible pour vous, fumer augmente le taux de testostérone. À l’époque de Frank Sinatra, fumer était la norme et non l’exception. Mais s’il vous plaît, ne commencez pas à fumer pour vous rendre plus viril. C’est une mauvaise idée.

Nos taux croissants d’obésité y contribuent probablement aussi. Entre 1999 et 2016, l’obésité chez les adultes américains a augmenté de près de 10 %. L’obésité et la testostérone créent un cercle vicieux : les hommes obèses ont tendance à avoir moins de testostérone, et les hommes avec moins de testostérone ont tendance à devenir obèses. Cela se produit parce que les cellules graisseuses métabolisent la testostérone et la transforment en œstrogène. De plus, les personnes obèses ont des taux plus faibles de SHBG (hormone sexuelle liant la globuline), qui transporte les hormones sexuelles comme la testostérone dans le sang.

Cependant, le candidat le plus probable est la pollution. La recherche a montré que les produits chimiques que l’on trouve couramment en médecine et dans les pesticides inhibent la testostérone. Ces produits chimiques s’infiltrent dans notre eau et contribuent aux problèmes de fertilité des poissons. Les chercheurs supposent également que ce même mécanisme se produit aussi chez les humains.

De plus, des recherches sur les tribus amérindiennes ont révélé que des niveaux plus élevés de polychlorobiphényles (PCB, un composant des liquides de refroidissement industriels, comme plastifiant et dans de nombreuses autres applications) dans les systèmes des hommes étaient associés à des taux plus faibles de testostérone. Nous savons que les PCB sont toxiques depuis des années, mais le produit chimique dure très longtemps. D’autres produits chimiques, comme le bisphénol A (BPA ; un plastique) et le triclosan (un agent antibactérien) perturbent le système hormonal humain, soit en imitant l’œstrogène ou en bloquant l’activité de la testostérone. Une fois que de tels produits chimiques pénètrent dans l’environnement et dans la chaîne alimentaire, ils sont très difficiles à éliminer.

testostérone

Les polluants industriels ont une myriade d’effets négatifs sur notre santé, dont l’un peut être le blocage de la testostérone dans le corps.

Que peut-on faire ?

Bonnes nouvelles : Les choses qui abaissent le taux de testostérone chez les hommes peuvent être compliquées, mais il est simple de lutter contre ce problème, et c’est probablement ce que vous auriez deviné. Mangez sainement, faites plus d’exercice et dormez bien. Si vous voulez vraiment aller plus loin, évitez de manger ou de boire dans des contenants en plastique. Une bonne hygiène de vie semble aider.

Source : Big Think – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *