Cette nouvelle voiture électrique extrait des cryptomonnaies pendant qu’elle se recharge


Vraiment !

Un rendu du Daymak Spiritus. Daymak Avvenire

Les voitures électriques deviennent trop intelligentes pour les routes.

Les voitures autonomes doivent conserver une conscience substantielle de leur environnement pour naviguer dans le monde, ce qui a contribué à stimuler les progrès informatiques à bord des véhicules de nouvelle génération, et cela a ouvert une nouvelle voie pour les constructeurs automobiles. C’est pourquoi Aldo Baiocchi, PDG du constructeur automobile canadien Daymak, est en train de développer une nouvelle voiture autonome capable d’extraire des crypto-monnaies lorsqu’elle est garée, selon un premier rapport de Wired.

Et lorsqu’elle sera commercialisée en 2023, cette voiture pourrait marquer le début d’un changement fondamental dans l’ensemble de l’industrie automobile.

L’augmentation de la puissance de calcul des voitures électriques ouvre de nouvelles perspectives

Daymak a dépassé les 350 millions de dollars de précommandes, selon un communiqué de presse publié le mois dernier, et (sans surprise) elle accepte les paiements compatibles avec la blockchain, notamment Cardano, Ethereum et Doge. Doge ! Le PDG considère la crypto comme un marché visionnaire et tourné vers l’avenir, et une fois que la voiture de son entreprise, appelée Spiritus, sera commercialisée, “nous serons au milieu d’une révolution blockchain”, a déclaré Baoicchi dans le communiqué de juin. “Tout le monde paiera en crypto d’ici là, et nous construisons ces voitures dans cette optique.” D’autres constructeurs automobiles, qu’ils fabriquent des véhicules électriques ou à base de combustibles fossiles, commencent à intégrer une grande puissance de calcul dans leurs véhicules. On arrive à un point critique où, en plus d’assurer le bon fonctionnement d’un véhicule, la capacité de calcul pourrait jouer un rôle dans les questions de sécurité nationale.

“L’idée a un potentiel énorme parce que nous n’envisageons pas des milliers, mais des dizaines de millions de supercalculateurs dans ces voitures”, a déclaré Keith Strier, vice-président des initiatives IA mondiales de NVIDIA, dans le rapport de Wired. NVIDIA a conservé une position de leader dans la recherche et le développement de superordinateurs pour les véhicules autonomes. “Aux États-Unis ou en Allemagne, ce n’est peut-être pas aussi important, mais dans un pays plus petit, lorsque les camions et les voitures autonomes prennent la route, cela modifie complètement le potentiel de calcul (sic) dans ce pays.”

La voiture électrique à cryptomonnaie de Daymak pourrait créer une nouvelle tendance dans l’industrie

Cependant, alors que nos voitures deviennent de plus en plus intelligentes, cela ouvre également une nouvelle vulnérabilité aux cyberattaques, avertissent les experts mondiaux en sécurité. Une étude publiée en février par des fonctionnaires liés à l’Union européenne affirme que l’intelligence artificielle rend les voitures “très vulnérables” aux attaques, dont la fréquence et l’ampleur ont récemment augmenté, interrompant la capacité de Colonial Pipeline à fournir du carburant à la côte Est à la suite d’une cyberattaque. “Le 7 mai, la Colonial Pipeline Company a appris qu’elle était victime d’une attaque de cybersécurité. Nous avons depuis déterminé que cet incident implique un ransomware. En réponse, nous avons mis hors ligne de manière proactive certains systèmes pour contenir la menace, ce qui a temporairement interrompu toutes les opérations du pipeline et affecté certains de nos systèmes informatiques”, peut-on lire dans un communiqué de la société.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Daymak n’a révélé que des rendus impressionnants de la Spiritus, une mine de crypto-monnaie, mais d’autres entreprises adjacentes et au sein de l’industrie ressentent déjà les vagues des temps qui changent. L’accent mis sur les véhicules de transport personnel commence à s’éloigner de la conduite seule, pour inclure un éparpillement de diverses tâches dans la vie ordinaire, du streaming d’émissions sur Netflix et Hulu à servir de source d’énergie de secours pour les maisons en cas de panne d’électricité. Mais les plans de Daymak pour les véhicules qui minent de la crypto-monnaie pendant la charge n’ont pas encore pris d’assaut l’industrie. Tout cela pour dire que, bien qu’il s’agisse d’une mise en œuvre profondément impressionnante et créative de la puissance de calcul des véhicules entièrement électriques et à conduite autonome, elle pourrait également devenir une anomalie dans le déploiement du transport durable de nouvelle génération.

Lire aussi : En Corée du Sud, des toilettes transforment les excréments en énergie et monnaie numérique

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *