Les hivers ne feront que s’aggraver, alors les chercheurs ont inventé un moyen de produire de l’électricité à partir de la neige

Plus on s’éloigne de l’équateur, moins les panneaux solaires sont efficaces pour produire de l’électricité de façon fiable toute l’année.

neige-électricité

Et ce ne sont pas seulement les courtes périodes d’ensoleillement pendant les mois d’hiver qui posent problème ; même une légère couche de neige peut rendre les panneaux solaires inefficaces. En raison du changement climatique de la planète, les hivers ne feront que s’aggraver, mais il y a au moins une lueur d’espoir puisque les chercheurs de l’UCLA ont trouvé un moyen d’exploiter l’électricité de toute cette neige.

La technologie qu’ils ont mise au point s’appelle un nanogénérateur triboélectrique à base de neige (ou TENG, abrégé de snow-based triboelectric nanogenerator) qui génère de l’énergie à partir de l’échange des électrons. Si vous avez déjà reçu un petit choc désagréable en touchant une poignée de porte métallique, vous avez déjà fait l’expérience de la science à l’œuvre ici. En tombant vers la terre, les flocons de neige sont chargés positivement et prêts à émettre des électrons. D’une certaine façon, l’énergie est presque gratuite et prête à être prélevée, alors après avoir testé d’innombrables matériaux avec une charge opposée, les chercheurs de l’UCLA (travaillant avec des collaborateurs de l’Université de Toronto, de l’Université McMaster et de l’Université du Connecticut) ont découvert que la charge négative du silicone en faisait le plus efficace pour recueillir les électrons au contact des flocons de neige.

Les détails sur l’appareil qu’ils ont créé ont été partagés dans un article publié dans le journal Nano Energy, mais il peut être imprimé en 3D à bas prix étant donné l’accessibilité du silicone. En plus du silicone, une électrode non métallique est utilisée, ce qui rend le générateur triboélectrique flexible, extensible et extrêmement durable.

Ses créateurs croient qu’il pourrait être intégré à des panneaux solaires pour qu’ils puissent continuer à produire de l’électricité tout en étant recouverts de neige en hiver. Mais le générateur triboélectrique a aussi d’autres utilisations potentielles. Puisqu’il n’a pas besoin de piles ou de charge, il pourrait être utilisé pour créer des stations météo bon marché et auto-alimentées qui pourraient rapporter les conditions de neige et la quantité accumulée. Il pourrait également améliorer les traqueurs d’activité utilisés par les athlètes pratiquant les sports d’hiver, ce qui permettrait de suivre et d’enregistrer les mouvements des skis individuels, permettant aux athlètes de mieux comprendre comment ils s’entraînent pour améliorer leur forme.

[UCLA via EurekAlert!]

Lire aussi : Des scientifiques créent une cellule artificielle qui produit sa propre énergie par photosynthèse

Source : Gizmodo – Traduit par Anguille sous roche

1 réponse

  1. Fab dit :

    Maintenant on nous parle de changement climatique avec aggravation de la froideur hivernale. L’arnaque du réchauffement climatique n’est plus de saison ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *