Les personnes âgées au Japon portent des exosquelettes pour continuer à travailler après l’âge de la retraite


Avec une population vieillissante, les entreprises cherchent à garder les personnes âgées au travail plus longtemps grâce aux combinaisons d’assistance.

Les exosquelettes ne sont pas seulement utiles pour les personnes paralysées, pour rendre les soldats très forts ou pour ceux qui assemblent des automobiles – ils sont maintenant aussi utilisés pour aider les personnes âgées.

NewScientist a rapporté que la génération plus âgée au Japon utilise des exosquelettes afin d’accomplir des tâches quotidiennes régulières leur permettant de continuer à travailler plus tard dans la vie.

Avec un taux élevé de citoyens vieillissants, le Japon compte actuellement l’une des populations les plus âgées du monde. Pour contrer ce phénomène, les entreprises créent des exosquelettes que les personnes âgées peuvent porter pour continuer à travailler.

Avec une population vieillissante, vous avez besoin de solutions

Selon le Bureau du recensement des États-Unis, 26 % de la population japonaise a plus de 65 ans. Cela signifie qu’elle compte le plus grand nombre de personnes de plus de cet âge dans le monde.

Innophys suit. Source: Innophys

Pour tenter de trouver une solution à ce problème croissant, les entreprises japonaises construisent des combinaisons exosquelette que les personnes âgées peuvent porter et qui leur apporteront un soutien supplémentaire pour continuer à travailler.

L’une de ces sociétés est Innophys.

Innophys a construit un certain nombre de combinaisons que vous portez comme un sac à dos. Celles-ci sont rechargées en pressant 30 fois une pompe à main, qui pousse l’air dans les “muscles” actionnés par l’air.

En portant une telle combinaison, une personne peut soulever jusqu’à 24 kg, et cela coûte environ 1 300 $.

“Un client est une entreprise familiale qui fabrique et vend du radis mariné et utilise des poids lourds dans le processus de production”, a déclaré Daigo Orihara, porte-parole d’Innophys, à New Scientist. “Le père a 70 ans, il était censé prendre sa retraite, mais il travaille toujours sur notre combinaison musculaire.”

Comme la pénurie de travailleurs compétents et en forme au Japon s’amenuise, ces combinaisons peuvent en effet s’avérer utiles pour ceux qui ont besoin d’une aide supplémentaire.

Combinaison Innophys. Source : Innophys

Actuellement, l’âge de la retraite au Japon est de 60 ans, mais comme la main-d’œuvre ne cesse de diminuer, le gouvernement du pays cherche à porter l’âge de la retraite à 70 ans. Une solution pour aider les personnes âgées à continuer à travailler doit être une priorité.

Lire aussi : Un short exosquelette qui amplifie la course et la marche

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *