L’US Navy prévoit d’équiper ses sous-marins nucléaires avec de mystérieuses armes à laser


L’US Navy est apparemment en mission pour équiper ses sous-marins nucléaires d’armes laser, selon un rapport de Popular Mechanics, même si les lasers ne fonctionnent pas vraiment sous l’eau.

sous-marin-Navy-laser

Bien qu’elles ne soient pas tout à fait les canons à rayons du monde de la science-fiction, les armes laser existent. Elles sont le plus souvent utilisées pour dessiner un point sur une cible afin de guider la visée d’une arme ou pour aveugler les capteurs des missiles en approche. Néanmoins, des lasers superpuissants pouvant servir d’armes sont en préparation depuis des années. L’une des limites de cette technologie est qu’une énorme quantité de puissance est nécessaire afin de produire un laser avec suffisamment d’énergie pour être destructeur.

Si les lasers fonctionnent bien au-dessus de l’eau, à la vitesse de la lumière, ils ne sont pas aussi utiles en dessous des ondes. Tout comme la lumière ordinaire se disperse dans l’eau et ne parvient pas à pénétrer très loin, en particulier dans les profondeurs sombres, la lumière concentrée dans un laser est dispersée et absorbée par l’eau.

Alors, pourquoi l’US Navy envisagerait-elle d’ajouter des armes laser aux navires connus pour être entièrement submergés dans le grand bleu ? Eh bien, selon Popular Mechanics, les systèmes d’armes seront probablement fixés aux mâts photoniques des sous-marins – le capteur situé au sommet d’un sous-marin qui peut faire saillie hors de l’eau alors que le corps du navire reste sous l’eau. Par conséquent, les armes laser seront très probablement utilisées au-dessus de la surface de l’eau, ce qui est soudainement beaucoup plus logique.

Un autre défi des armes laser est la quantité de puissance qu’elles nécessitent. C’est pourquoi l’US Navy semble n’envisager de les attacher qu’à une classe de sous-marin nucléaire connue sous le nom de classe Virginia.

“L’un des principaux inconvénients des HEL [High Energy Lasers] est leur besoin en énergie, ce qui est évité si on les place sur un sous-marin à propulsion nucléaire, qui génère suffisamment d’énergie pour les faire fonctionner ainsi que tout ce qui se trouve à bord”, a déclaré Sidharth Kaushal, chercheur en énergie marine au Royal United Services Institute, à David Hambling de Popular Mechanics. Un projet est actuellement en cours pour trouver la meilleure façon de connecter un système d’arme laser au moteur nucléaire du sous-marin, et devrait être achevé cette année.

Les sous-marins de la classe Virginia, alias classe SSN-774, sont la plus récente entreprise militaire sous-marine de l’US Navy et sont actuellement en service. Ils sont équipés des dernières technologies en matière d’armement et sont conçus pour la collecte de renseignements ainsi que pour l’attaque et la défense.

À quoi serviront donc exactement les systèmes laser ? Tout le monde le devine ; l’US Navy elle-même est réticente à dévoiler les détails. Les spéculations portent aussi bien sur l’attaque à courte portée que sur la défense contre les attaquants aériens. Il faudra au moins quelques années avant que les sous-marins de classe Virginia soient équipés d’armes laser et même alors, leur utilisation exacte pourrait bien rester top secrète.

Lire aussi : Ce laser de l’armée US identifie des personnes grâce à leur cœur, même sous les vêtements

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *