Une peau électronique qui imite la fonction et les propriétés de la peau humaine

Un nouveau type de matériau malléable, auto-guérissable et entièrement recyclable a été mis au point par des chercheurs de l’Université du Colorado à Boulder.

La “peau électronique” (avec des applications allant de la robotique et du développement prothétique à de meilleurs dispositifs biomédicaux) est un matériau mince et translucide qui peut imiter les propriétés fonctionnelles et mécaniques de la peau humaine.

Un certain nombre de types et de tailles de peaux électroniques portables sont actuellement mis au point dans des laboratoires du monde entier, les chercheurs reconnaissant leur valeur dans divers domaines de la médecine, de la science et de l’ingénierie.

La nouvelle peau électronique dispose de capteurs intégrés pour mesurer la pression, la température, l’humidité et le débit d’air, a déclaré le professeur adjoint Jianliang Xiao, qui dirige l’effort de recherche avec le professeur agrégé de chimie et de biochimie Wei Zhang.

Également appelé “e-peau”, le matériau possède de nombreuses propriétés distinctives, y compris un nouveau type de polymère de réseau dynamique lié par covalence, connu sous le nom de polyimine, qui a été mélangé à des nanoparticules d’argent pour fournir une meilleure résistance mécanique, une stabilité chimique et une conductivité électrique accrue.

“Ce qui est unique ici, c’est que la liaison chimique de la polyimine que nous utilisons permet à la peau d’être auto-guérissante et entièrement recyclable à température ambiante”, a déclaré Xiao.

e-skin “Crédit image: Jianliang Xiao / Université du Colorado à Boulder

“Etant donné les millions de tonnes de déchets électroniques générés chaque année dans le monde, la recyclabilité de notre e-peau est économiquement et écologiquement rationnelle.”

Beaucoup de gens sont familiers avec le film Terminator, dans lequel la peau du méchant principal du film est “guérie”, a déclaré Zhang.

“Bien que le nouveau processus n’est pas aussi dramatique, la guérison de la peau coupée ou déchirée, y compris les capteurs, se fait en utilisant un mélange de trois composés commercialement disponibles dans l’éthanol”, a déclaré Zhang.

Un autre avantage de la nouvelle technologie est qu’elle peut être facilement adaptée aux surfaces courbées comme les bras humains et les mains robotisées en lui appliquant une chaleur et une pression modérée sans introduire de contraintes excessives.

“Disons que vous vouliez un robot pour prendre soin d’un bébé”, dit Zhang. “Dans ce cas, vous intégreriez l’e-peau sur les doigts du robot qui peuvent sentir la pression du bébé. L’idée est d’essayer d’imiter la peau biologique avec des fonctions désirées.”

Selon les chercheurs, l’appareil peut être recyclé et utilisé pour en fabriquer de nouveaux.

La recherche est publiée dans la revue Science Advances.

Source : MessageToEagle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *