La création de la nation de l’espace s’intensifie : les premiers satellites seront lancés cette année

nation de l'espace

Les premières étapes pour créer le premier pays indépendant dans l’espace sont en cours après l’annonce de l’équipe derrière le projet disant que les premiers satellites seront lancés cette année.

Les plans pour Asgardia, une nation dans l’espace, indépendante de n’importe quel pays sur Terre, ont été révélés à la fin de l’année dernière et constitueront «une nation à part entière, créant son propre cadre juridique, son drapeau et d’autres symboles de la nation», le projet étant développé à partir de là, selon une déclaration de l’équipe derrière l’idée.

Il est maintenant prévu de prendre les premières mesures, car il a été révélé que les premiers satellites d’Asgardia seront lancés plus tard cette année, et 180 000 personnes se sont inscrites pour devenir citoyens de la nation.

Soutenue par le milliardaire russe Dr Igor Ashurbeyli et un consortium de scientifiques, l’équipe enverra un nano-satellite dans l’espace pour recueillir des informations.

Le petit satellite sera livré à l’espace sur un navire de réapprovisionnement dans la Station spatiale internationale, où il se débrouillera à son arrivée.

nation de l'espace

Le satellite sera lancé cette année

Un dépôt récent auprès de la Commission fédérale des communications (FCC) des États-Unis d’Asgardia se lit comme suit : « La charge primaire est un disque dur. Le disque est chargé sur le sol avec des données et elles sont ensuites sont mises à jour une fois en orbite. Un fichier est renvoyé qui vérifie la transmission de données réussie. »

Le nano-satellite aura deux détecteurs de particules qui «valoriseront le flux solaire et détermineront le dosage du rayonnement que reçoivent les composants électroniques internes», selon l’application.

nation de l'espace

Asgardia pourrait protéger la Terre contre les astéroïdes

L’un des objectifs du projet est de «créer des possibilités d’accès plus large à l’espace, permettant aux nations spatiales non traditionnelles de réaliser leurs aspirations scientifiques passionantes», selon le professeur David Alexander, directeur du Rice Space Institute de l’université du Riz.

En outre, le projet sera utilisé pour protéger l’humanité contre la menace d’astéroïdes mortels et d’autres «risques cosmiques» tels que les satellites parasites.

Lors du lancement du projet l’année dernière, le Dr Ashurbeyli a déclaré : « Le concept du projet comprend trois parties : philosophique, juridique et scientifique / technologique. Asgardia est un pays à part entière, indépendant, et un futur membre des Nations Unies ; avec tous les attributs que comporte ce statut. L’essence d’Asgardia est la Paix dans l’Espace, et la prévention des conflits de la Terre étant transférée dans l’espace. »

« Asgardia est également unique depuis un aspect philosophique ; pour servir l’humanité entière et chacun, indépendamment de son bien-être personnel et de la prospérité du pays où ils sont nés. La composante scientifique et technologique du projet s’explique en seulement trois mots : la paix, l’accès et la protection. »

Source : Daily Express

2 Commentaires

  1. Philippe Santallier

    Bonsoir :) Bon, je ne veux pas jouer les rabat-joie mais ce genre d’info ne me réjouie pas vraiment car sous un bel emballage, je me demande ce qu’ils vont nous offrir : quid de ceux qui resteront sur Terre (surtout par les temps qui courent et vue la volonté des « puissants » de réduire la population de façon drastique). Mais bon, je dis ça, je dis rien :)

  2. Lafaucheuse

    Bah alors dis rien… avec tes théories à 2 balles. Ta vie te fais ch**** à ce point là pour t’inventer un roman ?
    Les puissants veulent réduire la population ? Ben dis donc ils sont pas tres fort pour le moment, car elle ne cesse d’augmenter.
    D’ailleurs je suis sûr que tu fais partie de ceux qui vont participer à réduire la population en participant au réchauffement climatique et en polluant notre planète. Arrêtons de chercher des responsables ailleurs, les plus meurtriers ce sont nous avec nos habitudes de pays riches degeulasses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *