La BBC et Sky News ont caché leurs entretiens avec l’expert de l’ONU sur la torture d’Assange

Nils Melzer, rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, a déclaré que le 31 mai, il a donné des interviews vidéo à Sky News et à la BBC sur ses conclusions selon lesquelles Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, est victime de torture psychologique. Au moment d’écrire ces lignes, on ne trouve aucune vidéo de ces entrevues.

rapporteur-onu

En réponse à une diffamation d’Idrees Ahmad, propagandiste virulent de l’empire, au sujet de son entrevue avec RT, Nils Melzer a tweeté qu’il avait donné des entrevues à Sky News et à BBC World, mais qu’elles ne semblent pas avoir été diffusées.

“Un rapporteur de l’ONU est donc apparu sur le premier réseau de propagande du Kremlin – oui, le réseau de propagande de l’Etat qui tire sur les journalistes au visage – pour discuter de la ‘torture’ de Julian Assange”, a tweeté Ahmad, prétendant être sous l’illusion que des experts de l’ONU sont destinés à rester exclusivement fidèles à un groupe spécifique de nations.

“Pour votre information : Le 31 mai, j’ai également accordé des interviews télévisées exclusives similaires à Sky News et à BBC World sur Julian Assange, mais il semble qu’ils aient décidé de ne pas les diffuser”, a répondu M. Melzer.

En effet, il n’y a à ce jour aucune séquence vidéo des interviews de Nils Melzer avec l’un ou l’autre de ces médias. Si vous cherchez des vidéos en ligne de Nils Melzer menant des interviews sur ce sujet, vous trouverez des vidéos de RT et Ruptly, vous trouverez son excellente interview sur Democracy Now dont nous avons parlé récemment, mais vous ne trouverez pas de vidéos de BBC World ou Sky News, ni aucun enregistrement d’interviews vidéo ayant jamais été diffusées.

Il semble donc que ces entretiens n’aient jamais été diffusés ou, s’ils ont été diffusés, qu’ils aient été enregistrés de manière à ce qu’ils ne soient pas sujets à une bonne visibilité en ligne. En tout cas, c’est un gros problème. La BBC a publié un article qui contient quelques petits extraits d’une discussion avec M. Melzer, mais en termes d’impact et de quantité d’informations, cela n’a rien à voir avec une interview télévisée et une vidéo en ligne.

L’idée que quelqu’un de l’ONU ne devrait accorder des entrevues qu’aux médias occidentaux est bien sûr ridicule, et c’est d’autant plus ridicule que Nils Melzer s’est montré très ouvert à parler à toute tribune disposée à diffuser ses conclusions, y compris la mienne.

“Je suis prêt à répondre à des questions inconfortables, mais les médias doivent aussi être prêts à publier des vérités inconfortables”, m’a dit M. Melzer sur Twitter à propos de la séquence manquante. Il a déclaré que les interviews ont été réalisées avec BBC World et Sky News via Skype et qu’elles ont duré environ cinq minutes chacune.

Nous pouvons être sûrs que les “vérités inconfortables” sont bien celles qui sont ressorties de l’interview de M. Melzer. Regardez n’importe quelle interview vidéo existante que Nils Melzer a faite sur ce sujet et vous verrez combien d’informations accablantes il place dans chaque minute d’images. On peut aussi se demander pourquoi des sociétés de gestion narrative comme la BBC et Sky News n’ont peut-être pas voulu faire connaître ces images.

onu-bbc

“Les chaînes britanniques BBC News et Sky News ont censuré les interviews exclusives de Nils Melzer, expert de l’ONU en matière de torture, qui montraient des preuves accablantes qu’Assange a été délibérément exposée à des formes de peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants de plus en plus graves”, a indiqué la campagne Defend Assange en réponse au message de M. Melzer.

“Ainsi, la BBC et Sky ont empêché l’expert de l’ONU sur la torture de passer à l’antenne, et les téléspectateurs n’ont pas eu la chance d’entendre que, selon lui, l’État britannique a soumis Julian Assange à la torture. J’ai du mal à comprendre comment cette décision peut être justifiée par les valeurs normales de l’information”, a déclaré le journaliste britannique Jonathan Cook.

Il faut faire pression sur ces médias pour qu’ils expliquent pourquoi ils n’ont pas diffusé ces entrevues exclusives, et ils doivent être forcés de donner une réponse. Oui, toute réponse que nous aurons peut-être sera celle d’une voix farineuse, ils émettront des bruits sourds au sujet du temps d’antenne limité, mais ils doivent savoir que les gens ne regardent pas seulement ce qu’ils diffusent avec scepticisme, ils regardent ce qu’ils ignorent. En matière de propagande, les mensonges par omission sont encore plus pernicieux que les mensonges car ils sont difficiles à affronter.

Ne les laissez pas vous tromper, cette histoire est énorme. Pour ce qui est de l’intérêt médiatique, il répond à tous les critères et à certains d’entre eux. Nils Melzer est un grand “talent” comme on dit ; il s’exprime bien et est intéressant, et il a des choses extrêmement importantes à dire sur une situation extrêmement importante. Exigez de savoir ce qui se passait derrière des portes closes.

Julian Assange a été torturé. Sa santé décline dangereusement. Les États-Unis, le Royaume-Uni, la Suède, l’Équateur et l’Australie en sont responsables. Ils lui ont fait ça parce qu’il a publié des faits gênants sur les puissants. Ce sont des vérités. Ce sont des vérités inconfortables, mais ce sont des vérités que nous devons tous ingérer, traiter et auxquelles nous devons tous répondre.

Lire aussi : Ne jamais, jamais oublier l’opération psychologique contre Wikileaks

Sources : The Mind Unleashed, Caitlin Johnstone – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *