Une femme serait revenue à la vie 10 heures après avoir été déclarée morte


La semaine dernière, une Ukrainienne de 83 ans a été déclarée morte à son domicile par les ambulanciers et la police, mais 10 heures plus tard, après que sa famille ait commencé à préparer ses funérailles, elle a montré des signes de vie et s’est complètement rétablie depuis.

Le 17 février, vers 6 heures du matin, les ambulanciers ont consulté pour la première fois Ksenia Didukh, une infirmière retraitée de 83 ans de la ville ukrainienne de Stryzhavka, à son domicile. C’était l’une des trois visites qu’ils ont rendues à la femme ce dimanche-là, une journée qu’ils n’oublieront probablement jamais. Après cette première visite, ils ont conclu que l’octogénaire était à l’agonie et pratiquement au seuil de la mort, et qu’il était donc inutile de l’emmener à l’hôpital. La famille a accepté, et plus tard dans la journée, le pronostic des médecins a été confirmé. Ksenia a cessé de respirer, et les ambulanciers ont de nouveau été appelés, ainsi que la police, pour confirmer la mort de la femme.

Les médecins ont vérifié les signes vitaux et ont effectué un ECG qui n’a révélé aucune activité cardiaque. Le décès de Ksenia a également été confirmé par la police, et la famille a immédiatement commencé à préparer ses funérailles. Les autorités locales ont été informées de la nécessité d’établir le certificat de décès, un fossoyeur a été engagé et le prêtre local est venu accomplir les derniers rites. Mais plus tard ce jour-là, la fille de la femme a remarqué quelque chose d’étrange.

“Vers 19h30, nous avons touché son front, et il était chaud”, a déclaré Tetyana Potomchenko. “Ses aisselles étaient chaudes, elle était vivante. Le certificat de décès a dû être annulé – et déchiré.”

Vladimir Tchebotarev, un médecin de soins intensifs avec plus de 37 ans d’expérience, a déclaré au site d’information ukrainien Depo que le 17 février, à 21h08, une ambulance de Stryzhavka est arrivée à l’hôpital Vinnytsia. Elle a amené une femme de 83 ans dans un coma de stade 3, avec presque aucun signe de vie. Sous la surveillance attentive des médecins de l’hôpital, la femme est rapidement sortie du coma et semblait être dans un état de santé “satisfaisant”.

Ksenia Didukh

Ksenia Didukh

À la question de savoir ce qu’elle a vu pendant qu’elle était dans le coma profond, Ksenia Didukh a répondu : “Le Royaume des Cieux. J’ai appelé mon père ! Je voulais lui demander si c’était facile pour lui là-bas ? Je pensais que nous nous rencontrerions, je le sentais déjà. Mais j’ai ouvert les yeux et au-dessus de moi se trouvaient ces gens habillés de blanc ! Je pensais que c’était des anges, mais en fait c’était des médecins. J’ai moi-même travaillé comme infirmière, j’ai sauvé des gens et, apparemment, Dieu a eu pitié de moi.”

Le prêtre de Stryzhavka, Roman Petrik, qui avait été désigné pour assurer le service funéraire de la femme de 83 ans, a attribué la résurrection de la femme à une intervention divine. Il a déclaré : “Dieu a donné la vie à cette vieille dame. C’est la première fois que je vois ça.”

“Je travaille comme médecin depuis 20 ans, mais je n’ai jamais rien vu de tel”, a déclaré le Dr Tetyana Katylova, médecin adjoint de l’hôpital régional de Vinnytsia.

Selon le portail d’information ukrainien TSN, Ksenia Didukh a été libérée une semaine après avoir été admise à l’hôpital de Vinnytsia, et est maintenant en relativement bonne santé pour son âge.

Lire aussi : La théorie de l’Éternel retour dit que vous n’êtes pas le premier à vivre votre vie

Source : Oddity Central – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *