Une nouvelle île vient de surgir en Antarctique


Au cours d’une récente expédition menée au large des côtes de l’Antarctique, des chercheurs ont découvert une île qui, auparavant, été cachée sous la glace.

Il y a quelques mois, des chercheurs nous ont révélé que la perte de masse de glace annuelle en Antarctique avait été multipliée par six entre 1979 et 2017. Depuis, la tendance se poursuit. Il y a quelques jours, des images satellites publiées par la NASA, prises à seulement neuf jours d’intervalle, nous ont révélé à quel point la fonte de la glace à la pointe nord de la péninsule avait été spectaculaire, alors que la région essuyait un important épisode de chaleur.

Deux conséquences à ce recul des glaciers : la hausse du niveau de la mer, d’une part, mais aussi le soulèvement des terres immergées. Le fait de manquer de glace et de neige entraîne en effet un relâchement de la pression sur le continent, permettant au sol de s’élever.

En temps normal, ce processus prend du temps, mais lorsqu’un glacier se défait rapidement de sa glace, le sol peut s’élever plus rapidement. C’est probablement ce qui s’est produit récemment en Antarctique.

Eagle Island

Eagle Island a perdu 20% de sa couverture neigeuse entre le 4 et le 13 février dernier. Crédits : NASA Earth Observatory

Une île sortie des eaux

Les membres du projet Thwaites Offshore Research (THOR), au cours d’une expédition menée à bord du navire de recherche Nathaniel B, ont en effet repéré une petite île il y a quelques jours au large du glacier de Pine Island. Une île qui, jusqu’à présent, n’apparaissait sur aucune carte.

On ne sait pas depuis combien de temps ces terres ont émergé, mais les navires se faisant rares dans la région, il y a fort à parier que ces chercheurs sont les premiers à la découvrir. Ils ont surnommé l’île “Sif”, d’après la déesse de la Terre et l’épouse du dieu du tonnerre Thor.

C’est la géologue marine de l’Université de Houston (États-Unis), Julia Wellner, à bord de l’expédition, qui a partagé la nouvelle sur Twitter le 11 février dernier.

tweet

« Il y a eu une grande agitation alors que tout le monde à bord se précipitait pour apercevoir l’affleurement rocheux recouvert de glace, a expliqué la géologue. Puis le brouhaha a rapidement cédé la place à l’excitation quant aux implications scientifiques de la découverte ».

De passage dans le coin, les chercheurs en ont profité pour grimper dans un petit bateau à moteur pour se rendre sur cette île. Tout ce que nous savons pour le moment, c’est qu’elle est principalement constituée de granit. Les premiers résultats de cette enquête ne seront publiés que le mois prochain.

De nouvelles terres qui émergent au fur et à mesure que les nappes glaciaires se retirent n’est pas forcément inhabituel en soi. Des îles sont notamment apparues au cours des dernières années en Arctique et au Groenland, mais ce type d’événement est très rarement observé en Antarctique. Une occasion inespérée pour les chercheurs de reconstituer l’histoire géologique de ce continent largement sous-étudié.

Lire aussi : Un iceberg de la taille de Malte vient de se détacher de l’Antarctique

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *