Un iceberg de la taille de Malte vient de se détacher de l’Antarctique


Avec un peu plus de 300 kilomètres carrés, l’Iceberg a presque la superficie de Malte.

Iceberg-Antarctique-taille-Malte

Selon les rapports, un énorme iceberg, avec un site d’un peu plus de 300 kilomètres carrés – soit environ la taille de Malte – vient de se détacher de l’Antarctique. Les images satellites récentes fournies par l’Agence spatiale européenne en témoignent.

Malgré sa taille massive, ce n’est pas une surprise. Selon les experts, on s’attendait à ce que le glacier de l’île du Pin finisse par engendrer un tel iceberg.

Peu après s’être détaché, l’énorme morceau de glace s’est brisé en morceaux beaucoup plus petits, dont le plus gros a été baptisé B-49 par les chercheurs.

Les images fournies par les satellites Copernicus de l’ESA ont donné aux experts un aperçu de la situation il y a quelques années. Les images ont révélé que deux grandes failles étaient apparues en 2019, et d’autres observations ont révélé que les failles s’étendaient jusqu’à ce qu’elles donnent naissance à un nouvel iceberg.

Les satellites Copernicus sont composés de sept satellites uniques qui orbitent autour de la Terre.

L’animation ci-dessous utilise 57 images radar prises par la mission Copernicus Sentinel-1 entre février 2019 et février 2020. Les données montrent la rapidité avec laquelle les fissures de la glace sont apparues et se sont agrandies, conduisant finalement à ce tout nouveau vêlage.

Le glacier de l’île du Pin, avec son voisin surnommé le glacier de Thwaites, relie le centre de la calotte glaciaire de l’Antarctique occidental à l’océan. Les deux glaciers sont connus pour rejeter des quantités importantes de glace dans l’océan.

Le glacier de l’île du Pin ainsi que celui de Thwaites sont en train de perdre de la glace depuis plus de 25 ans. Étant donné qu’ils sont situés dans une région éloignée, les experts doivent s’appuyer sur des images satellites pour surveiller et mesurer leur cycle de vie.

Contrairement au glacier de l’île du Pin, qui a tendance à perdre de gros icebergs tous les deux ou trois ans, les icebergs qui se détachent du glacier Thwaites ne sont généralement pas assez gros pour être nommés et suivis par le National Ice Center des États-Unis, rapporte le NASA Earth Observatory.

L’analyse de l’ouest de l’Antarctique a révélé que depuis le début des années 1990, la vitesse de la glace du glacier de l’île du Pin a augmenté de façon spectaculaire pour atteindre des valeurs dépassant les 10 m par jour.

Le front de glace flottante des glaciers a une épaisseur moyenne d’environ 500 mètres. Au cours des 30 dernières années, il a connu une série de vêlages notables, dont certains ont brusquement modifié la forme et la position du front de glace.

Heureusement, ces événements ont été suivis et cartographiés par les satellites de l’ESA depuis les années 1990, avec des vêlages notoires en 1992, 1995, 2001, 2007, 2013, 2015, 2017, 2018 et maintenant en 2020, selon les rapports de l’ESA.

“Les satellites tout-temps Sentinel-1 jumeaux de Copernicus ont établi un hublot à travers lequel le public peut observer le déroulement de tels événements dans des régions reculées du monde entier. Ce qui est troublant, c’est que le flux de données quotidiennes révèle le rythme dramatique auquel le climat redéfinit la face de l’Antarctique”, a révélé Mark Drinkwater, scientifique principal et spécialiste de la cryosphère.

Le glacier de l’île du Pin est considéré comme le glacier qui fond le plus rapidement en Antarctique et est responsable de pas moins de 25 % de la perte totale de glace en Antarctique. Des mesures par satellite ont révélé que le bassin du glacier de l’île du Pin a une plus grande contribution nette de glace à la mer que tout autre bassin de drainage de glace sur la planète.

Lire aussi : L’Antarctique était autrefois couvert de forêts – et nous avons les fossiles pour le prouver

Source : Curiosmos – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *