Un scientifique suédois préconise de manger des humains pour lutter contre le changement climatique


Un scientifique suédois a fait une présentation controversée lors d’une conférence sur l’avenir de l’alimentation.

suédois-cannibale-climat

  • Un comportementaliste suédois pense que le cannibalisme des cadavres deviendra nécessaire en raison des effets du changement climatique.
  • Il a fait la présentation controversée à la télévision suédoise lors de la conférence “Future of Food” à Stockholm.
  • Le scientifique reconnaît les nombreux tabous que cette idée devrait surmonter.

C’est déjà Halloween ? Un scientifique suédois a fait sensation en affirmant que pour enrayer les effets néfastes des changements climatiques, les humains doivent commencer à se manger les uns les autres. Bien sûr, il n’appelle pas au cannibalisme total comme on l’a pratiqué tout au long de l’histoire. Il pense plutôt que si nous nous débarrassons de certains tabous très évidents, nous pourrions envisager de manger des cadavres humains.

Alors qu’il parlait du sommet gastronomique suédois sur la nourriture pour le futur, le scientifique du comportement et stratège en marketing Magnus Söderlund de la Stockholm School of Economics a proposé que, pour vraiment prendre en charge les effets du changement climatique, nous devons “réveiller l’idée” que manger de la chair humaine devrait être discuté comme une option dans le futur.

Söderlund a utilisé son interview télévisée sur la chaîne de télévision publique suédoise TV4 pour faire une présentation powerpoint intitulée “Can you Imagine Eating Human Flesh?” (Pouvez-vous imaginer manger de la chair humaine ?) Des thèmes tels que “Le cannibalisme est-il la solution à la durabilité alimentaire de l’avenir” et “Sommes-nous des êtres humains trop égoïstes pour vivre durablement ?”

Représentation du cannibalisme à l’époque médiévale.

Le scientifique a reconnu les tabous “conservateurs” qui existent depuis l’antiquité contre la consommation de chair humaine et considère cela comme le principal obstacle à la diffusion de cette idée. D’un autre côté, M. Söderlund a fait valoir que nos futures sources de nourriture se raréfieraient probablement de plus en plus. Il faudrait donc que les gens sortent des sentiers battus pour se nourrir, en considérant les animaux de compagnie, les insectes comme les sauterelles et les vers. C’est aussi là que les humains entrent en jeu. Le scientifique pense que si les gens étaient introduits peu à peu à la chair humaine, il y aurait assez de preneurs.

La résistance que les humains doivent surmonter pour considérer la nourriture des autres humains est liée à l’égoïsme, selon le scientifique. Mais en tant qu’expert en comportements, il pense que les gens peuvent finalement être “dupés” pour “prendre les bonnes décisions”.

En effet, après la présentation de Söderlund, 8% du public a levé la main lorsqu’on lui a demandé s’il était prêt à essayer la chair humaine. Le scientifique lui-même est aussi ouvert à “au moins goûter”.

Et si vous n’êtes toujours pas assez dégoûté de toute cette entreprise, il y a un terme à retirer de cet article, appelé mannisko-kötts branschen. Cela signifie “l’industrie de la chair humaine”. Espérons que ça n’arrive pas vraiment.

Entre-temps, Söderlund prévoit d’organiser d’autres séminaires sur son idée.

Jetez un coup d’œil à cette bande-annonce du classique “Soleil vert” de Charlton Heston (1973) pour une version hollywoodienne de ce sujet épouvantable :

Soleil vert (1973) Bande-annonce officielle – Charlton Heston, Edward G Robinson Film HD

Lire aussi : 5 faits scientifiques surprenants sur le climat de la Terre

Source : Big Think – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *