Une condition rare permet à une femme d’entendre son sang couler dans ses veines


Gemma Cairns, une Écossaise de 32 ans, ne se souvient pas de la dernière fois où elle a connu le silence total. Même en l’absence de bruits extérieurs, elle entend tout ce qui se passe à l’intérieur de son corps, du sang qui circule dans ses veines aux mouvements de ses yeux.

Cairns a été capable d’entendre des bruits venant de l’intérieur de son corps depuis aussi longtemps qu’elle s’en souvienne, mais elle a réalisé que c’était inhabituel après en avoir parlé à sa mère quand elle était adolescente. Depuis, elle cherche des explications, mais jusqu’à il y a trois ans, les médecins ne pouvaient pas diagnostiquer correctement son état et ne lui prescrivaient que des médicaments pour les oreilles bouchées et les problèmes nasaux. Rien ne marchait, et la jeune femme a dû s’habituer à l’idée qu’elle n’apprendrait jamais ce qui n’allait pas chez elle. Heureusement, elle a déménagé à Glasgow en 2016 et a pu voir un spécialiste qui lui a finalement diagnostiqué une déhiscence bilatérale du canal semi-circulaire supérieur.

Cette maladie rare signifie qu’il manque à Gemma une partie d’un minuscule os temporal dans ses deux canaux auriculaires, ce qui affecte son audition et son équilibre lorsqu’elle se déplace. Les médecins lui ont recommandé de subir une intervention chirurgicale le plus tôt possible afin de régler le problème, mais après avoir fait opérer son oreille droite en septembre dernier, elle devra attendre le mois prochain pour, espérons-le, connaître le silence pour la première fois.

“Il a dit qu’on devait opérer un côté à la fois. Vous ne pouvez pas opérer les deux en même temps parce que cela vous déséquilibre complètement pendant un certain temps”, a déclaré Gemma Cairns au Daily Record. “Je pense que l’opération elle-même a duré trois heures, puis j’ai dû rester quelques jours. J’étais prête à y aller, mais la convalescence elle-même a été épuisante.”

En grandissant, et même en tant que jeune adulte, la jeune femme de 32 ans a toujours pensé que les médecins la considéraient comme un peu “folle” lorsqu’elle leur disait qu’elle pouvait entendre sa propre circulation sanguine, ses mouvements oculaires et ses battements cardiaques, surtout qu’elle ne trouvait jamais les bons mots pour décrire ces sons.

“Quand vous dites à quelqu’un ‘Je peux entendre mes yeux bouger’, les gens me demandent à quoi cela ressemble et j’essaie de penser à tout un tas de choses avec lesquelles je peux le décrire, mais je ne peux tout simplement pas vous dire un son qui lui ressemble, même de loin”, dit Gemma. “Je ne l’ai jamais entendu en dehors de ma tête. Ce n’est pas un bruit liquide, c’est plutôt un bruit de frottement. On dirait que c’est le bruit qu’il fait sur le côté de mon globe oculaire. Ce n’est pas grinçant, mais c’est similaire. C’est au fond de ma tête. Il y a aussi des acouphènes, donc il y a toujours du bruit.”

“Je n’ai jamais entendu de silence total. J’ai toujours eu des bruits. J’ai toujours entendu mes yeux bouger et mon cœur battre dans ma tête”, ajoute la jeune femme de 32 ans. “C’est inexplicable. Je ne peux pas expliquer à quelqu’un à quoi ça ressemble vraiment.”

Comme vous pouvez l’imaginer, faire face aux bruits venant de l’intérieur de votre corps aussi bien que de l’extérieur peut être très stressant, mais Gemma a toujours essayé d’éviter que la surcharge sonore n’interfère avec son travail et sa vie quotidienne. Il y a des moments où c’est trop, par exemple quand elle bougeait les yeux très vite tout d’un coup, ou quand son cœur commence à pomper plus vite.

La jeune Écossaise aimerait bien courir plus souvent, mais son état l’en empêche, car son rythme cardiaque augmente et elle peut l’entendre encore plus fort que d’habitude.

“J’aime bien courir, mais lorsque votre cœur commence à pomper plus vite, c’est comme un acouphène pulsatif et je l’entends et je le sens”, a dit Cairns. “Ça me donne des vertiges et parfois, je me dis que ça n’en vaut pas la peine.”

Bien qu’elle savait qu’elle risquait de perdre l’ouïe, Gemma Cairns a subi une intervention chirurgicale pour corriger son conduit auditif droit en septembre dernier, et en subira une autre en octobre. Elle espère enfin faire l’expérience d’un silence approprié après cela.

Lire aussi : Une maladie rare laisse une femme incapable d’entendre la voix des hommes

Source : Oddity Central – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *