Biologiste de l’évolution : Les colons de Mars vont muter très rapidement

La vie humaine – et la génétique – ne seront plus jamais les mêmes pour les futurs habitants de Mars.

mars-mutations-colons

Pionniers martiens

Les scientifiques ont pour objectif d’amener les humains sur Mars – et peut-être même de terraformer la planète rouge. L’objectif du PDG de SpaceX, Elon Musk, est d’envoyer des humains sur Mars d’ici 2024, et la NASA prévoit d’y envoyer des astronautes après la Lune.

Mais malgré les ressources canalisées vers la technologie pour nous transporter sur la planète rouge, nous ne comprenons pas encore les implications évolutives que ce mouvement aura sur le corps humain. Dans une nouvelle interview avec Inverse, Scott Solomon, biologiste de l’évolution et professeur à l’Université Rice, pense qu’il vaut la peine de se demander ce qui va arriver aux colons de Mars à long terme – alors que les mutations commencent à se répandre dans le patrimoine génétique.

“Ce qui m’intéresse en tant que biologiste de l’évolution, c’est de savoir ce qui se passerait si nous réussissions vraiment bien. Je ne pense pas qu’il y ait eu autant de discussions sur ce qu’il adviendrait des gens qui vivent dans ces colonies des générations plus tard.”

Mélange génétique

En janvier 2018, M. Solomon a donné une conférence TEDx à Houston qui a décrit les changements évolutifs que les premiers colons martiens vont probablement connaître. Après environ deux générations, il pense que leurs os se renforceront, qu’ils auront besoin de lunettes pour la myopie, que leur système immunitaire sera nul, que la grossesse et l’accouchement seront beaucoup plus périlleux et que l’exposition aux rayonnements – plus de 5 000 fois la quantité à laquelle nous sommes exposés sur Terre pendant une vie normale – pourrait entraîner un afflux de cancers.

Le plus important, cependant ? Scott soutient que les Martiens devraient cesser de se reproduire avec les humains de la Terre.

“L’évolution est plus rapide ou plus lente selon l’avantage qu’il y a à avoir une certaine mutation”, a dit Scott Solomon dans la vidéo. Donc, si les humains sur Mars obtiennent une mutation qui augmente leur avantage de survie, c’est une bonne chose – mais il dit qu’ils vont “transmettre ces gènes à un rythme beaucoup plus élevé qu’ils ne l’auraient fait autrement”.

Le contact avec les Terriens pourrait même être mortel pour les Martiens – et vice versa. Mars n’a pas de micro-organismes capables de transmettre des maladies, et si la contamination croisée entre la Terre et Mars est contrôlée, Scott Solomon explique que toutes les maladies infectieuses pourraient être éliminées – ce qui signifie qu’il ne devrait y avoir aucun lien intime entre les deux groupes.

Mais toute mutation n’est pas mauvaise. Chaque nouveau bébé sur Terre naît avec 60 nouvelles mutations, un nombre qui, selon M. Solomon, atteindra des milliers sur Mars. En mutant, les humains sur Mars obtiendraient des avantages cruciaux qui leur sauveraient la vie pour faire face à la planète brutale : un teint de peau différent pour se protéger des radiations, moins d’oxygène pour s’adapter à la mince atmosphère, des os plus denses pour compenser la perte de calcium pendant la grossesse.

CRISPR

Solomon suggère même que nous pourrions utiliser CRISPR pour concevoir de façon plus ciblée ces mutations utiles.

C’est peut-être tristement ironique. Si la Terre devient inhabitable et que nous nous tournons vers d’autres planètes pour trouver un nouveau foyer, le seul moyen d’assurer la survie à long terme de l’espèce humaine pourrait être de devenir une espèce complètement différente.

“Si nous finissons par habiter des mondes multiples disséminés dans la galerie, au fil du temps, nous pourrions assister à l’évolution d’une pléthore de nouvelles espèces humaines”, a dit Scott Solomon. “Nous devrions reconnaître qu’il pourrait y avoir ici des conséquences involontaires pour ceux que nos défunts deviendront de nombreuses générations dans l’avenir.”

Lire aussi : L’atterrisseur InSight de la NASA a enregistré son tout premier tremblement de terre sur Mars

Source : Futurism – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *