Théorie : et si notre Univers était sur la bordure d’une bulle en expansion dans une dimension supplémentaire

Une équipe de physiciens théoriciens de l’université d’Uppsala, en Suède, a conçu un nouveau modèle pour notre Univers, une nouvelle théorie étourdissante qui prétend donner un sens non seulement à l’expansion de l’Univers et aux dimensions supplémentaires, mais aussi à la théorie des cordes et à l’énergie noire.

Dans les années 1990, les astrophysiciens ont découvert que notre Univers s’élargit de plus en plus vite, ce qui implique que l’espace n’est pas vide et qu’il est plutôt rempli d’une ”substance” énigmatique, appelée énergie noire, qui repousse la matière.

La nature de cette énergie est l’un des plus grands mystères de la physique fondamentale.

Selon l’auteur principal, le Pr Souvik Banerjee, et ses collègues :

On espère depuis longtemps que la théorie des cordes apportera la réponse. Selon cette théorie, toute matière est constituée de minuscules entités vibrantes en forme de cordes. La théorie exige aussi qu’il y ait plus de dimensions spatiales que les trois qui font déjà partie de la vie quotidienne.

Depuis 15 ans, il existe des modèles en théorie des cordes qui ont donné naissance à l’énergie noire. Cependant, ces modèles ont fait l’objet de critiques de plus en plus sévères, et plusieurs chercheurs affirment maintenant qu’aucun des modèles proposés jusqu’à présent n’est réalisable.

Selon le nouveau modèle proposé par les chercheurs de l’université d’Uppsala, l’univers entier repose sur une bulle en expansion dans une “dimension supplémentaire”, qui est gonflée par l’énergie noire et qui abrite des cordes qui s’étendent vers l’extérieur et correspondent à toute la matière qu’elle contient.

Selon les chercheurs :

L’Univers tout entier se trouve sur le bord de cette bulle en expansion.

Toute la matière existante dans l’Univers correspond aux extrémités des cordes qui s’étendent dans la dimension supplémentaire.

Nous montrons aussi que des bulles de ce genre peuvent apparaître dans le cadre de la théorie des cordes. Il est concevable qu’il y ait plus de bulles que les nôtres, correspondant à d’autres univers.

Le document de recherche est extraordinairement dense et théorique. Mais cette nouvelle et surprenante théorie pourrait fournir, selon ses auteurs, de nouvelles perspectives sur la création et le destin ultime du cosmos, tout en ouvrant la voie à des méthodes de test pour la théorie des cordes.

C’est une théorie de plus parmi de nombreux modèles proposés par les physiciens de par le monde chaque année. La réalité est que tant qu’une théorie ne sera pas non seulement conforme aux preuves existantes, mais qu’elle n’aidera pas à expliquer les nouvelles découvertes, le chemin vers un consensus sera long.

L’étude publiée dans Physical Review Letters : Emergent de Sitter cosmology from decaying anti–de Sitter space et présentée sur le site de l’université d’Uppsala : Our Universe: An expanding bubble in an extra dimension.

Lire aussi : La théorie finale de Stephen Hawking sur notre Univers

Source : GuruMeditation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *