Un astéroïde Apollon va se rapprocher de la Terre samedi


La roche spatiale a un diamètre d’environ 26 mètres.

Un astéroïde Apollon s’approchera de la Terre ce samedi et c’est un gros ! L’astéroïde a été nommé par le Center for Near-Earth Object Studies (CNEOS) de la NASA sous l’appellation 2019 YB4.

Il a un diamètre estimé à environ 26 mètres, assez grand pour créer une explosion vraiment importante dans le ciel s’il frappe la Terre. Il se dirige actuellement vers nous à une vitesse de près de 22 530 kilomètres à l’heure.

Une orbite très large

2019 YB4 est un astéroïde Apollon, ce qui signifie qu’il suit une très large orbite dans le système solaire. 2019 YB4 ne croise l’orbite de la Terre que deux fois lorsqu’il fait le tour du Soleil. Sa prochaine intersection est prévue pour le 4 janvier à 5 h 33 HNE.

Si cela devait se produire, aucun impact sur la Terre ne serait ressenti. Au lieu de cela, lorsque 2019 YB4 atteindra notre atmosphère, il se consumera et explosera.

Cela ne veut pas dire qu’il ne produira pas une puissante explosion ! L’énergie de son explosion serait l’équivalent de 30 bombes atomiques.

Si elle était proche de la Terre, cela pourrait causer de vrais problèmes aux gens. Heureusement, cependant, le CNEOS a signalé que l’astéroïde s’approchera d’une distance très sûre de 0,00839 unités astronomiques.

Autres astéroïdes

Il y a tout juste 6 mois, l’astéroïde 2008 KV2, estimé à environ trois fois la longueur d’un terrain de football, est passé par la Terre à une distance d’environ 6,7 millions de kilomètres. 2008 KV2 a été qualifié d’“astéroïde potentiellement dangereux” par le CNEOS en raison de sa proximité.

Cependant, au final, tout s’est bien passé puisque la roche spatiale est simplement passée et a continué à avancer. L’astéroïde dit en forme de crâne s’est également approché de la Terre en décembre 2017.

2015 TB145 a survolé la Terre en manquant de peu l’orbite de la Lune, volant à 486 000 kilomètres à l’heure. Au final, aucun impact ne s’est produit, laissant tout le monde en sécurité.

Il peut sembler effrayant de penser que nous pouvons être en sécurité dans ce grand Univers fou avec tant d’éléments. Cependant, pour l’instant, du moins, il semble que nous le soyons.

Lire aussi : D’abord pensé pour être un météore, le mystérieux flash était une fusée venant de Chine

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *