Un nouveau projet de loi sur la protection de la vie privée pourrait envoyer Mark Zuckerberg en prison


Jeudi, le sénateur de l’Oregon Ron Wyden a dévoilé la version officielle d’un projet de loi sur la protection de la vie privée conçu pour protéger les données des Américains et punir quiconque les exploite de façon trompeuse – même les PDG de grandes sociétés technologiques.

“Mark Zuckerberg ne prendra pas au sérieux la vie privée des Américains à moins qu’il n’en ressente les conséquences personnelles”, a déclaré M. Wyden dans l’annonce du projet de loi. “Une tape sur les doigts de la FTC ne fera pas l’affaire, alors selon mon projet de loi, il risque une peine de prison pour avoir menti au gouvernement.”

Wyden a partagé le texte intégral de son Mind Your Own Business Act, mais en a résumé les points essentiels dans l’annonce.

“Il repose sur trois idées de base”, a expliqué M. Wyden. “Les consommateurs doivent être en mesure de contrôler leurs propres renseignements personnels ; les entreprises doivent faire preuve d’une plus grande transparence quant à la façon dont elles utilisent et partagent nos données ; et les dirigeants d’entreprise doivent être tenus personnellement responsables lorsqu’ils mentent sur la protection de nos renseignements personnels.”

Ces dernières années, les législateurs de tous les horizons politiques ont verbalement réprimé l’industrie des technologies en général – et Facebook en particulier – pour avoir régulièrement exploité et mal géré les données des utilisateurs.

Reste à voir si tous ces discours mèneront à l’action. Mais si le projet de loi de Wyden devient loi, Facebook et ses semblables devront repenser leur façon d’aborder la protection des données personnelles – sinon ils risquent de voir leurs dirigeants derrière les barreaux.

Lire aussi : Facebook pense que la confidentialité sur les réseaux sociaux n’existe pas et qu’il n’y aurait pas de vie privée en ligne

Source : Futurism – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *