Découverte accidentelle d’une ancienne grotte remplie de peintures rupestres vieilles de 10 000 ans au Sinaï


Une grotte récemment découverte dans le Sinaï, en Égypte, est la première du genre dans la région à avoir été décorée du sol au plafond avec des peintures anciennes colorées – et tout cela par hasard.

Les égyptologues du ministère du Tourisme et des Antiquités de la République arabe d’Égypte ont découvert la grotte dans une région située à 30 kilomètres au nord de la ville de Sainte-Catherine et à 60 kilomètres au sud-est de Sarabit al-Khadim, une ancienne ville égyptienne célèbre pour ses mines de turquoise. La grotte de grès est située dans une zone difficile d’accès, mesurant environ 3 mètres de profondeur sur 3,5 mètres de largeur, a déclaré le Dr. Mustafa, Secrétaire général du Haut Conseil des Antiquités dans un post sur Facebook.

Les peintures rouge foncé d’animaux, y compris des ânes et des mules, sur le toit sont considérées comme les plus anciennes, remontant à une période comprise entre 5 500 et 10 000 ans avant Jésus-Christ. Les corps des animaux de cette époque sont cohérents dans toute la grotte – cinq des mêmes animaux sont visibles sur le toit à l’entrée de l’abri, ainsi qu’un ensemble d’empreintes humaines sur le plafond et sur un rocher au centre de la grotte.

Le deuxième groupe de peintures est caractérisé par des peintures qui semblent être des femmes et des animaux pendant la période chalcolithique, ou l’âge du cuivre, l’ère entre le néolithique et l’âge du bronze caractérisée par une transition entre l’utilisation de la pierre et de l’outil et le travail du métal.

La péninsule du Sinaï est une grande masse terrestre désertique située entre le golfe de Suez et le canal de Suez. La région est habitée depuis la préhistoire, les premières informations écrites remontant à 3 000 ans avant J.-C., lorsque les anciens Égyptiens ont enregistré leurs explorations à la recherche de minerai de cuivre, selon Britannica. Selon le Trust for Africa Rock Art, l’art rupestre en Égypte est réparti sur l’ensemble du pays et se répartit en grande partie entre les peintures anciennes découvertes dans les collines de la mer Rouge à l’est et dans la vallée centrale du Nil et à l’ouest vers le désert occidental. Les plus anciennes traces d’art rupestre datent d’environ 17 000 ans et ont été découvertes récemment. Parmi les nombreuses grottes d’art rupestre du continent se trouve la plus célèbre grotte des nageurs du plateau montagneux du Sahara égyptien, Gilf Kebir.

Lire aussi : Une découverte dans une grotte de Bornéo vient d’écraser le record de l’art figuratif le plus ancien connu

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *