Un bijoux et des objets rares trouvés sur le mont Sion révèlent la destruction babylonienne de Jérusalem


L’anniversaire de la chute de Jérusalem et de la destruction du temple du roi Salomon, l’un des événements les plus significatifs de l’Ancien Testament, a été marqué par l’annonce de découvertes archéologiques sur le site.

bijoux-zion-découverte

En creusant sur le mont Sion, on a découvert des cendres provenant des incendies qui ont brûlé une grande partie de la ville, des flèches des envahisseurs et une boucle d’oreille laissée derrière dans la panique. La boucle d’oreille n’est que le deuxième bijou de cette époque retrouvé dans toutes les fouilles effectuées à Jérusalem et dans les environs.

Un siège de Jérusalem par les forces babyloniennes, se terminant en 586 ou 587 av. J.-C. par le pillage de Jérusalem, était suffisamment important dans l’histoire juive pour être décrit à plusieurs reprises dans la Bible. Une grande partie de la population de Juda fut tuée et beaucoup d’autres furent emmenés à Babylone comme prisonniers, dont les tortures furent consignées dans les moindres détails. Leur exil a duré près de 50 ans, et la destruction du temple est commémorée par le jeûne de Tisha BeAv, un des jours les plus saints du calendrier juif.

La Bible n’est pas toujours un document historique fiable, mais en 2017, des couches de cendres et de poteries brisées ont été trouvées, révélant qu’elle a largement raison, même si elle exagérait quelque peu la proportion de la ville incendiée.

Un examen plus approfondi a maintenant confirmé que la couche de cendre provient de la destruction de la ville et a révélé une partie de son contenu. Situé sur le mont Sion, à l’extérieur des murs de la “vieille ville”, le frêne contient des pointes de flèches de style scythe, connues pour avoir été utilisées par les Babyloniens, et des morceaux de pots cassés. Il y a également des objets plus rares, comme une boucle d’oreille faite d’un mélange d’or et d’argent, et des lampes.

La partie supérieure de cette boucle d’oreille est en or, ce qui lui donne une grande valeur, tandis que la grappe de raisin est en argent. Expédition archéologique à Mt Zion/Rafi Lewis

Les fouilles archéologiques sont un processus lent et jusqu’à présent, seul un petit morceau de l’ancienne ville a été creusé sur cette couche. Le Dr Shimon Gibson de l’Université de Caroline du Nord pense que le site pourrait être l’une des maisons du grand homme mentionnées dans le livre biblique des Rois comme ayant été brûlées lorsque les armées babyloniennes ont pris d’assaut la ville. Sa situation, avec vue sur le Temple et d’autres superbes vues, en aurait fait un bien immobilier de premier ordre à l’époque.

Les couches de cendres peuvent signaler un dépotoir pour les restes des feux de cheminée, mais Gibson soutient que cela ne correspond pas aux autres résultats. “Personne n’abandonne les bijoux en or et personne n’a de pointes de flèches dans ses ordures ménagères”, a-t-il dit dans une déclaration.

Voici l’une des flèches tirées par les envahisseurs babyloniens alors qu’ils prenaient d’assaut Jérusalem avant de brûler le premier temple. Expédition archéologique au Mont Sion / Garrot de Virginie

“C’est le genre d’enchevêtrement que l’on s’attendrait à trouver dans une maison en ruines à la suite d’un raid ou d’une bataille”, ajoute Gibson. “Des objets ménagers, des lampes, des morceaux de poterie cassés qui avaient été renversés et brisés… Franchement, les bijoux sont rares sur les sites de conflit, car c’est exactement le genre de choses que les attaquants pillent et fondent plus tard.”

Tant de périodes de l’histoire ont posé des repères les uns sur les autres à Jérusalem que des fouilles de différentes époques se déroulent côte à côte.

Lire aussi : Une découverte qui change la donne : Une ville néolithique âgée de 10 000 ans a été mise au jour près de Jérusalem

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *