En 1992, une météorite s’est écrasée sur la voiture de cette famille


Mis à part une infâme attaque d’astéroïde qui s’est produite il y a 65 millions d’années, on n’entend pas parler très souvent d’objets venant de l’espace qui frappent la Terre.

météorite-voiture

Ce n’est pas comme si cela n’arrivait pas ; les météorites ne touchent tout simplement pas assez le sol pour avoir un impact majeur sur notre vie quotidienne. Sauf si, bien sûr, vous avez garé votre Chevrolet Malibu au mauvais endroit.

Étoile écrasée

En fait, la planète reçoit chaque jour une bonne dose de météorites: environ 60 tonnes, pour être précis. Il s’agit au mieux d’une poussière cosmique légère ou d’un missile de la taille d’une balle de baseball. Même les plus grosses météorites ne risquent pas de frapper qui que ce soit – en supposant qu’elles ne brûlent pas dans l’atmosphère, une balle de baseball aurait peu de chances de toucher la terre ferme, sans parler de frapper une personne et encore moins la voiture d’une autre.

Mais c’est exactement ce qui s’est passé un jour fatidique d’octobre 1992. Michelle Knapp, 18 ans, se détendait dans le salon de ses parents en regardant la télévision lorsqu’elle a été soudainement secouée par le bruit d’une énorme chute dans l’allée. Elle a couru à l’extérieur, où elle a trouvé sa Chevrolet Malibu 1980 orange vif avec un trou fumant à travers le coffre. Sous la voiture, elle a trouvé un cratère dans le sol lui-même, et au fond de ce cratère, une pierre de la taille d’une boule de bowling pesant 12,7 kg et sentant le soufre. Le lendemain, un conservateur du Musée américain d’histoire naturelle a confirmé ce que les Knapps soupçonnaient : Ce rocher était tombé de l’espace.

météorite-voiture

La météorite qui a baptisé ce qui allait être connu sous le nom de Meteorite Car était bien documentée avant cet impact fatal. Elle a filé à travers le ciel avec une queue teintée de vert et a été filmée par plusieurs astronomes amateurs différents. Même après l’impact, l’histoire de la météorite n’était pas terminée. La roche de l’espace a été divisée en plus petits morceaux et achetée par plusieurs collectionneurs de fossiles et de météorites différents. La voiture, quant à elle, a été vendue pour environ 10 000 $ (ce qui n’est pas mal étant donné qu’elle avait coûté environ 6 000 $ neuve) et a fini par être confiée à la garde à temps plein de la collection Macovich de météorites. De plus, elle n’est peut-être plus en état de marche, mais elle a quand même fait le tour du monde – la Meteorite Car a été exposée dans des musées de Tokyo à Paris.

Ça fait vraiment mal quand ça tombe du ciel

Aussi rare que soit la situation, ce n’était pas la première fois que quelqu’un avait une rencontre surprenante avec un objet interplanétaire. En fait, en 1954, Ann Hodges a eu une rencontre beaucoup plus proche quand une météorite s’est écrasée sur le toit de sa maison en Alabama et l’a frappé pendant son sommeil. Elle a survécu, heureusement, même si son histoire n’était pas vraiment heureuse.

La panique soviétique a soulevé de nombreuses questions sur les origines de la météorite, mais les scientifiques et les autorités ont fini par s’entendre sur le fait que cette roche n’avait certainement pas été créée par les communistes. Le public s’est mis d’accord sur le fait que la roche spatiale devait rester entre les mains d’Ann – et elle était heureuse de la prendre en disant : “Je pense que Dieu l’a voulu pour moi. Après tout, ça m’a frappé !”

Mais son propriétaire, Birdie Guy, pensait que le rocher devrait être en sa possession, vu qu’il était tombé sur sa propriété. Alors que la loi était du côté de Guy, l’opinion populaire l’a finalement poussée à concéder le rocher à Hodges. Malheureusement, Ann a fini par souffrir d’une dépression nerveuse, que son mari Eugène attribue à l’afflux d’attention. Elle est décédée d’une insuffisance rénale environ 10 ans après cet événement malchanceux.

Lire aussi : Un homme garde une roche pendant des années en pensant que c’est de l’or. Il s’avère que c’est une météorite super rare

Source : Curiosity – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *