Le bain du diable – L’étang sulfureux vert fluo de Nouvelle-Zélande


La région volcanique de Wai-O-Tapu, en Nouvelle-Zélande, ne manque pas de merveilles naturelles intrigantes, mais la plus spectaculaire est sans doute le bain du diable, un étang vert vif rempli d’eau puante infusée de soufre.

Le bain du diable tire sa couleur d’une combinaison de gaz de sulfure d’hydrogène et de sels ferreux.

La nuance et l’intensité de la boue verte dépendent de l’inclinaison des rayons du soleil et de la quantité de minéraux présents dans l’eau à un moment donné, mais il n’y a jamais un jour où l’étendue d’eau verte n’a pas l’air bizarre par rapport à ce à quoi on s’attendrait d’un étang. Et puis il y a l’odeur de cette charmante attraction, que l’on peut décrire comme étant mi-égout, mi-œuf pourri. Alors oui, le Bain du Diable semble être un nom approprié…

Le bain du diable est l’une des attractions les plus populaires du Wai-O-Tapu Thermal Wonderland, un complexe géothermique d’une superficie d’environ 11 miles carrés. Il dispose même d’une généreuse plate-forme d’observation qui permet aux visiteurs d’admirer sa couleur unique et de respirer sa “charmante” odeur.

Outre l’angle sous lequel les rayons du soleil frappent l’eau, les autres éléments qui influencent la coloration de ce bassin bizarre sont la concentration de fer, qui donne à la piscine une couleur verte intense, et la concentration de soufre, qui lui donne un aspect vert clair, presque jaune.

Et, au cas où vous vous poseriez la question, non, le bain du diable n’est pas sûr pour la baignade. En fait, l’eau couleur chaux est apparemment assez acide pour décoller la peau d’une personne, ce qui ne semble pas très agréable.

Lire aussi : Le Codex Gigas (Bible du Diable) : le plus grand manuscrit du monde

Source : Oddity Central – Traduit par Anguille sous roche


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *