Souhaitez-vous passer une nuit dans cette cabane de montagne perchée sur le flanc d’une falaise ?


La Casa en el Aire (littéralement « la maison dans l’air » en espagnol) est une auberge unique perchée sur une falaise, à environ 30 mètres au-dessus du sol, dans les montagnes colombiennes.

Construite principalement en bois et dotée d’un toit en tôle, la Casa en el Aire est rattachée au Cerro San Vicente, une formation rocheuse monumentale qui s’élève dans le paysage de café de la région rurale d’Abejorral, dans la région d’Antioquia en Colombie.

Elle est maintenue en place par plusieurs fils d’acier reliés à la falaise et soutenus par un long poteau en bois également placé contre la falaise. Elle se trouve à environ 20 mètres du sol, à une altitude d’environ 2 500 mètres au-dessus du niveau de la mer. Elle est reliée à un câble d’apparence plus stable par un pont suspendu le long de la falaise.

La Casa en el Aire est l’idée de l’alpiniste colombien Nilton López, qui a récemment déclaré à RT que la construction de ce pavillon inhabituel signifiait la réalisation d’un de ses vieux rêves. Il est très fier du fait que sa création est durable, l’électricité étant produite par des panneaux solaires, et tous les déchets générés étant collectés et transportés à Medellin.

En plus de séjourner et de dormir dans une cabane suspendue au flanc d’un rocher géant, les visiteurs de La Casa en el Aire peuvent également se livrer à diverses activités passionnantes, comme faire de la tyrolienne au-dessus d’une grande vallée juste en face de la cabane, sauter à l’élastique à partir de la cabane ou passer la nuit dans des hamacs suspendus à des câbles d’acier au-dessus de la cabane.

La Casa en el Aire étant située dans une zone reculée d’Abejorral, sans accès facile à la nourriture et à l’eau, les visiteurs sont priés d’apporter avec eux des aliments en conserve et de longue conservation (pain sec, biscuits, etc.), ainsi qu’une bouteille d’eau de cinq litres.

Lire aussi : Le plus long pont de verre du monde est construit en Chine

Source : Oddity Central – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *