Amazon publie finalement son premier rapport de transparence

rapport de transparence

Amazon a publié son premier rapport de transparence aujourd’hui, ce qui en fait la dernière grande société de technologie dans le classement Fortune 500 à divulguer publiquement le nombre de demandes de données du gouvernement qu’elle a reçu, rapporte ZDNet.

Du 1er Janvier jusqu’au 31 mai de cette année, Amazon a reçu 813 citations à comparaître, et a répondu à 542 d’entre elles. Sur les 25 mandats de perquisition reçus, Amazon a répondu à 13 d’entre eux et n’a pas répondu à quatre autres. La compagnie dit qu’elle a reçu des requêtes de sécurité nationale comprises entre zéro et 249.

“Même si nous reconnaissons les besoins légitimes des organismes d’application de la loi à enquêter sur les activités criminelles et terroristes, et de coopérer avec eux quand ils observent des garanties juridiques pour mener ces enquêtes, nous nous opposons à une loi exigeant ou interdisant les technologies de sécurité ou de cryptage qui ont pour effet d’affaiblir la sécurité des produits, des systèmes ou des services que nos clients utilisent, “a déclaré Stephen Schmidt, chef de la sécurité de l’information pour Amazon Web Services, dans un billet de blog.

Amazon n’est pas légalement obligé de divulguer cette information, mais la pression croissante du public l’a probablement persuadé de le faire. L’année dernière, Google, Twitter, Yahoo, snapchat, et même la NSA ont publié des rapports de transparence.

Amazon affirme que ses rapports de transparence seront publiés deux fois par an.

Source: The Verge via ZDNet via Amazon par Lizzie Plaugic,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *