Dans une profonde inquiétude, le Japon se prépare à l’arrivée du super-typhon Hagibis


Dans une inquiétude légitime, le Japon se prépare à l’arrivée de Hagibis. Un typhon particulièrement intense qui va concerner le pays ce samedi.

typhon-japon

Il sera accompagné de pluies diluviennes, de vents à plus de 250 km/h et d’une houle de 15 à 18 mètres. Notons qu’il existe encore des incertitudes sur la trajectoire et l’intensité précises du typhon lorsqu’il affectera le Japon. Dans le pire des cas, la situation pourrait se révéler catastrophique.

Un impact à proximité de la capitale Nippone

Encore au stade de simple tempête tropicale dimanche dernier, Hagibis a subi une intensification extrêmement rapide dans les 24 heures qui ont suivi. Nourri par les eaux chaudes de l’ouest du pacifique, il a atteint une intensité équivalente à un ouragan de catégorie 5 et l’a conservée depuis – à quelques fluctuations près.

Ce jeudi, le vent moyen affiche une valeur supérieure à 250 km/h et les rafales dépassent parfois les 315 km/h. La pression en son centre est très basse. Elle affiche 904 hectopascals au dernier pointage. Il s’agit d’un des super-typhons les plus violents de ces 15 dernières années. Aussi, sa trajectoire en direction des zones les plus peuplées du Japon inquiète grandement. Il devrait atterrir au niveau de l’île de Honshu où se situe la capitale Tokyo.

Crédits : Cycloneoi / NOAA.

Dans ces conditions, la vie socio-économique du pays est notablement ralentie. Outre les nombreuses préparations et consignes de sécurité délivrées à la population, plusieurs événements sont d’ores et déjà annulés. C’est le cas par exemple de deux matchs de la Coupe du monde de Rugby – dont France-Angleterre. Le grand prix de F1 devrait également être perturbé avec un risque de report ou d’annulation des séances d’essais libres. Une décision qui sera officiellement annoncée à 5 heures vendredi matin – heure française.

Figure 1 : Trajectoire prévues par les ensembles de différents modèles. Plus précisément, de gauche à droite : le modèle européen, anglais et américain. Crédits : @Cycloneoi

En outre, le typhon va frapper des régions encore marquées par le passage de Faxai le mois dernier. Nombreux sont les toits simplement recouverts par des bâches. De fait, les habitants de ces secteurs craignent le pire pour leurs habitations.

Typhon Hagibis : des conditions météorologiques dantesques

Les prévisions expertisées du Joint Typhoon Warning Center font toujours état d’un atterrissage sur la zone susmentionnée. Au cours de cette remontée vers le nord, des eaux plus froides et un environnement plus sec vont peu à peu affaiblir le tourbillon. Néanmoins, il conservera une intensité équivalente à un ouragan de catégorie 2 ou 3 lorsqu’il atteindra le Japon. On attend des vents moyens compris entre 120 et 200 km/h et des rafales comprises entre 180 et 250 km/h – voire plus sur les zones littorales ou reliefs exposés.

Hagibis sera également accompagné d’une mer démontée. Une houle avoisinant les 15 à 18 mètres est attendue près du point d’impact. La lageur du phénomène étant importante, c’est une vaste partie du littoral qui sera affectée par un risque de submersion marine. Aussi, on observa fréquemment une houle de 9 à 10 mètres.

Figure 2 : Cumuls de précipitations entre jeudi soir et samedi soir. Crédits : NHK World Japan.

Par ailleurs, les précipitations s’annoncent intenses. Des cumulus compris entre 300 et 400 millimètres concerneront une large partie du pays. Pour les zones de reliefs exposées, des pointes à plus de 600 millimètres sont probables. De fait, le risque de glissement de terrain et d’inondation sera très élevé. La carte ci-dessus offre un résumé des cumuls prévus entre jeudi soir et samedi soir.

Enfin, il existe encore une incertitude quant aux détails de la trajectoire et l’intensité du typhon (voir la figure 1). Le modèle européen le fait passer nettement dans les terres tandis que les modèles anglais et américain font transiter l’oeil plus près des côtes. Il n’est donc pas impossible que Tokyo soit directement sur la trajectoire du monstre. Si entre temps le cyclone ne s’est pas notablement affaibli, l’épisode serait alors potentiellement catastrophique. Une situation sous très haute surveillance.

Lire aussi : Des photos montrent le calme paisible dans l’œil de l’ouragan Dorian

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *