Il y a 565 millions d’années, la Terre était “au bord de l’effondrement”


Il y a quelque 565 millions d’années, le sort de la Terre était en jeu alors que le champ magnétique protecteur de la planète évitait de peu un effondrement complet.

terre-champ-magnétique

Les scientifiques disent que si cette barrière essentielle était tombée, les vents solaires auraient dépouillé la Terre de son atmosphère. La surface de notre planète aurait été brûlée par les radiations, ce qui aurait probablement été une mauvaise nouvelle pour la plupart des formes de vie sur Terre.

Selon les chercheurs, le noyau autrefois liquide de la Terre s’est solidifié juste à temps pour recharger le champ magnétique et sauver la planète de la destruction imminente. Les scientifiques disent que sans cet événement géologique, la Terre serait très différente. Étonnamment, il y a aussi des hypothèses selon lesquelles le “moment de faiblesse” du champ magnétique de la planète pourrait avoir joué un rôle important dans l’évolution de la vie sur Terre.

En d’autres termes, l’affaiblissement du champ magnétique terrestre et la solidification du noyau terrestre semblent avoir eu lieu exactement au bon moment pour créer la diversité génétique et protéger la planète. D’autres affirment que ces nouvelles recherches changeront la façon dont les astronomes voient la façon dont les planètes entretiennent la vie.

Des recherches révèlent que la Terre est aux prises avec le destin

Comme le révèle un article publié dans Nature Geoscience, la Terre a connu une mort certaine il y a 565 millions d’années. Comme le rapporte Live Science, les scientifiques ont examiné des échantillons de plagioclases et de pyroxènes (qui se sont formés à l’époque).

Lorsque ces minéraux sont encore des roches en fusion, les aiguilles magnétiques qui se trouvent à l’intérieur s’orientent dans la direction du champ magnétique au moment de la formation. Les scientifiques peuvent ensuite mesurer leur charge magnétique à l’aide d’un magnétomètre.

Le coauteur John Tarundo explique : “Ces minuscules particules magnétiques sont des enregistreurs magnétiques idéaux. Quand ils refroidissent, ils bloquent un enregistrement du champ magnétique terrestre qui est maintenu pendant des milliards d’années.” John Tarundo est directeur du département des sciences de la terre et de l’environnement et professeur à l’Université de Rochester.

Ce que l’équipe a découvert, c’est que la charge de ces minéraux était anormalement faible. Les preuves indiquent qu’il y a 565 millions d’années, le champ magnétique terrestre était dix fois plus faible qu’il ne l’est aujourd’hui – le plus faible jamais enregistré, en fait.

La vie sur Terre et ailleurs

“Nous étions à un point critique où la dynamo a failli s’effondrer complètement”, a dit Tarundo à Live Science. La “géodynamo” est ce qui pousse et maintient le champ magnétique. Sans cette barrière de protection, la Terre serait radicalement différente de ce qu’elle est aujourd’hui.

Dans un commentaire accompagnant l’étude, les experts notent qu’à la suite de cet événement qui a sauvé la planète, l’explosion cambrienne s’est produite, ce qui a provoqué l’apparition de formes de vie plus complexes.

“On peut spéculer – et il y a eu quelques spéculations – qu’un champ magnétique plus faible peut avoir un lien avec ces événements évolutionnaires”, a dit Tarundo.

En d’autres termes, il est possible que ce ne soit pas un, mais deux événements parfaitement chronométrés qui ont donné naissance à la vie sur Terre.

Le champ magnétique terrestre a fait l’objet de nombreuses études depuis de nombreuses années, mais les scientifiques commencent encore à comprendre comment il protège et soutient la vie. On peut se demander si toutes ces recherches seront un jour utilisées pour aider à maintenir la vie sur une autre planète.

Ici, à la surface de la Terre, les champs électromagnétiques sont déjà utilisés pour une série de communications sans fil. Et à mesure que la nouvelle génération d’Internet, la 5G, s’installe, nous serons bientôt sous une couverture presque inéluctable de rayonnements électromagnétiques. Est-il possible que les mêmes technologies utilisées pour créer cette toile inspirent un jour un champ magnétique artificiel utilisé pour héberger la vie sur une autre planète ? Qui sait.

Lire aussi : Une nouvelle expérience démontre que le cerveau humain peut détecter le champ magnétique de la Terre

Sources : Cosmic News, DailyMail.co.uk, LiveScience.com – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *