Plus de 19 000 volcans ont été découverts sous la mer


Ces volcans ont été découverts à l’aide de données radar à haute résolution et n’avaient jamais été repérés par un sonar.

(Rebecca Carey, Université de Tasmanie/Adam Soule, WHOI)

Une nouvelle étude a révélé l’existence de plus de 19 000 volcans sous-marins, ou monts sous-marins, inconnus jusqu’alors dans les océans du monde entier. Cette découverte a été faite grâce à des données radar à haute résolution, qui permettent de détecter des signes subtils d’accumulation d’eau de mer au-dessus d’un mont sous-marin caché, sous l’effet de sa gravité. La plupart de ces volcans sous-marins n’ont pas été repérés par le sonar, et comme seul un quart du plancher océanique a été cartographié, il est impossible d’en connaître le nombre.

Auparavant, seul un quart du plancher océanique avait été cartographié par sonar, ce qui empêchait de connaître le nombre réel de monts sous-marins. Cependant, les données radar à haute résolution, notamment celles de CryoSat-2 de l’Agence spatiale européenne et de SARAL des agences spatiales indienne et française, ont permis de localiser des monts sous-marins de 1 100 mètres de haut.

Selon le géophysicien marin David Sandwell, qui a participé à la recherche, les résultats sont « époustouflants ». Les monts sous-marins constituent un danger pour la navigation des sous-marins et des navires, mais ils recèlent également des minéraux de terres rares, ce qui en fait des cibles commerciales pour les exploitants de mines en eaux profondes. En outre, ils constituent des oasis cruciales pour la vie marine et jouent un rôle important dans le contrôle des flux océaniques à grande échelle, responsables de la séquestration de vastes quantités de chaleur et de dioxyde de carbone.

Les volcans ont-ils une importance quelconque ?

Les monts sous-marins sont des oasis essentielles pour la vie marine et leurs pentes abruptes abritent des coraux et d’autres organismes marins. Les nouvelles cartes pourraient renforcer l’argument selon lequel les monts sous-marins servent de tremplin à la vie dans les océans. En outre, ils recèlent des indices sur la tectonique des plaques et le magmatisme, et sont des agitateurs qui contribuent à contrôler les flux océaniques à grande échelle responsables de la séquestration de grandes quantités de chaleur et de dioxyde de carbone.

Le nouveau catalogue des monts sous-marins, publié dans la revue Earth and Space Science, constitue une avancée significative, selon Larry Mayer, directeur du centre de cartographie côtière et océanique de l’université du New Hampshire. Ces informations peuvent faciliter les études sur l’écologie, la tectonique des plaques et le brassage des océans. John Lowell, hydrographe en chef de la National Geospatial-Intelligence Agency (NGA), qui gère les activités de cartographie par satellite de l’armée américaine, estime qu’une meilleure compréhension de la forme des fonds marins permettra de se préparer au changement climatique.

Cette nouvelle découverte met en évidence l’immensité de l’océan et les mystères qui se cachent sous la surface. L’océan fait partie intégrante de notre planète, et des recherches telles que celle-ci sont essentielles pour comprendre pleinement ses complexités.

Auparavant, la découverte d’un volcan sous-marin dans certains pays avait fait penser à un tsunami.

Lire aussi : Un volcan sous-marin géant se réveille dans la mer des Philippines

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Découvrez une formation gratuite sur la décentralisation pour sortir du système bancaire :

Cliquez ici pour commencer à sortir du système bancaire !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *