Les chiens peuvent vraiment sentir votre peur, et puis ils ont peur aussi


Les propriétaires de chiens jurent que leur meilleur ami à fourrure est à l’écoute de leurs émotions. Maintenant, il semble que ce sentiment de connexion inter-espèces soit réel : les chiens peuvent sentir votre état émotionnel, et adopter vos émotions comme étant les leurs.

sentir votre peur

La science avait déjà montré que les chiens peuvent voir et entendre les signes des émotions humaines, dit Biagio D’Aniello de l’Université de Naples “Federico II”, Italie. Mais personne n’avait étudié si les chiens pouvaient capter les signaux olfactifs des humains.

“Le rôle du système olfactif a été largement sous-estimé, peut-être parce que notre propre espèce se concentre davantage sur le système visuel”, explique D’Aniello. Cependant, l’odorat des chiens est de loin supérieur au nôtre.

D’Aniello et ses collègues ont testé si les chiens pouvaient sentir les émotions humaines uniquement par l’odorat. Tout d’abord, les volontaires humains ont regardé des vidéos conçues pour susciter la peur ou le bonheur, ou une réaction neutre, et l’équipe a recueilli des échantillons de leur sueur.

Ensuite, les chercheurs ont présenté ces échantillons d’odeurs aux chiens domestiques et ont surveillé leur comportement et leur fréquence cardiaque.

Les chiens exposés à des odeurs de peur présentaient plus de signes de stress que ceux exposés à des odeurs heureuses ou neutres. Ils avaient aussi un rythme cardiaque plus élevé, cherchaient plus de réconfort auprès de leurs propriétaires et avaient moins de contacts sociaux avec des étrangers.

Nous avons toujours su que les chiens recueillent des informations sur leurs partenaires sociaux par différents canaux sensoriels pour décider comment réagir aux situations, dit Márta Gácsi de l’Université Eötvös Loránd à Budapest. “Cependant, il n’est pas facile d’étudier de tels processus afin de déplier les mécanismes et de séparer les canaux”, comme cette étude l’a fait, explique Gácsi.

Regarde mon visage

L’étude de D’Aniello suggère que les humains peuvent, par inadvertance, détourner les émotions de leurs chiens en dégageant des odeurs. Une deuxième étude suggère que les chiens peuvent rendre la pareille en utilisant leur visage expressif.

Juliane Kaminski de l’Université de Portsmouth, Royaume-Uni, et ses collègues ont découvert que les visages des chiens sont plus expressifs quand ils savent que les gens les regardent.

Les chercheurs ont présenté des chiens à un humain qui les regardait ou qui se tournait vers eux et qui leur présentait à manger ou ne leur offrait rien. L’équipe a analysé à quel point les mouvements faciaux des chiens variaient selon les quatre scénarios.

Ils ont constaté que les expressions faciales des chiens variaient le plus lorsque la personne les regardait. En revanche, Kaminski dit qu’il n’y avait aucun signe d’un “effet de table”, “qui prédirait que les chiens essayent d’être super mignons quand ils veulent quelque chose des humains”.

Yeux de petit chien

“Cela s’ajoute à un nombre croissant de preuves suggérant que les chiens sont très sensibles à l’attention humaine”, dit Kaminski.

On ne sait pas exactement comment les chiens nous signalent visuellement et comment nous réagissons, dit Monique Udell de l’Université d’État de l’Oregon à Corvallis. “Ce genre de recherche est nécessaire pour comprendre la nature bidirectionnelle de la relation homme-chien.”

Cependant, il y a des preuves que nous sommes sensibles à ces signaux. Kaminski a découvert que lorsque les chiens étaient surveillés, ils levaient souvent les sourcils d’une certaine façon. Ce rehaussement de sourcil est connu pour donner aux chiens de refuge une meilleure chance d’être repris. Les yeux du chien peuvent avoir l’air “triste” ou ressembler à ceux d’un nourrisson, ce qui crée une réaction empathique.

On ne sait pas quel rôle, le cas échéant, la domestication des chiens a joué dans le développement de ces comportements. Il a été suggéré que l’intelligence émotionnelle frappante des chiens envers les humains est le produit des milliers d’années que nous avons passées avec eux.

Référence du journal : Animal Cognition, DOI : 10.1007/s10071-017-1139-x

Scientific Reports, DOI : 10.1038/s41598-017-12781-x

Lire aussi : Les chiens pourraient mieux comprendre les mots humains que nous ne le pensions, révèle une étude

Source : New Scientist Magazine – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *