Cette compagnie paie 1 830 $ aux gens pour les filmer constamment


Les caméras les enregistreront partout sauf dans la salle de bains pendant un mois entier.

Si l’automatisation décolle comme certains le prédisent, beaucoup de gens vont se retrouver au chômage à l’avenir.

Certains chercheurs ont proposé d’utiliser un revenu de base universel – une somme d’argent inconditionnelle donnée à chaque membre d’une société – pour s’assurer que ces personnes puissent encore se permettre d’acheter les choses dont elles ont besoin pour vivre.

Mais une nouvelle expérience sociale dystopique vise à savoir si les chômeurs seraient prêts à vendre leur vie privée en échange d’argent. Il s’avère que certains pourraient l’être – et le taux actuel est d’environ 1 830 $ par mois.

L’expérience s’appelle Project Exograph, et c’est le travail de Plasma Inc., une entreprise japonaise dont l’objectif est de “promouvoir davantage la société par la science et la technologie et de contribuer au bien-être de l’humanité”.

Pour l’expérience, quatre personnes ont accepté de laisser Plasma Inc. installer des caméras dans toute leur maison, les seuls angles morts étant dans les salles de bains. Au cours du prochain mois, ces caméras enregistreront tout ce que les participants font et, en échange, ils recevront 200 000 yens chacun – environ 1 830 $ en dollars américains – ce qui représente environ 50 % de plus que ce qu’ils recevraient par le biais des allocations de subsistance.

À la fin du mois, Plasma Inc. anonymisera les images pour que les participants ne soient pas identifiables. Ensuite, l’entreprise s’entretiendra avec diverses entreprises et experts pour voir comment les séquences pourraient être monétisées – bien que, heureusement, elle ne vendra pas réellement les séquences.

L’idée est que les entreprises achètent déjà les données numériques des gens, il vaut donc la peine d’explorer le marché pour les données “réelles” d’une personne moyenne – d’autant plus que nous pourrions nous diriger vers un avenir dans lequel de nombreuses personnes ne seront pas en mesure d’offrir leur travail en échange d’argent.

“Si l’intelligence artificielle (IA) et les robots voient des progrès, alors les gens n’auront pas à travailler et ils pourraient mener des vies où ils fournissent des données pour de l’argent”, a déclaré le directeur général de Plasma Inc., Hiroki Enno, au quotidien japonais The Mainichi. “Compte tenu de cela, nous fixons le montant d’argent en fonction de la somme nécessaire pour maintenir un niveau de vie sain et minimum.”

Bien sûr, ce n’est pas parce que Plasma Inc. paie 1,830 $ par personne que les entreprises intéressées à acheter des données sur les consommateurs seraient prêtes à faire de même. Mais c’est parce qu’ils sont prêts à se séparer du chiffre magique que Project Exograph existe en premier lieu.

Lire aussi : L’hôtel le moins cher du Japon vous facturera seulement 1 $ par nuit si vous ne vous souciez pas de votre vie privée

Sources : Futurism, The Mainichi – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *