Le Nigeria relie toutes les cartes SIM au système national d’identification


Entrave au droit à la vie privée.

Les Nigérians dont les cartes SIM ne sont pas liées à leur numéro d’identité national (NIN), un système d’identification numérique obligatoire, ne pourront pas passer d’appels téléphoniques à partir de cette semaine. Le blocage partiel est un ton en dessous de la menace précédente d’un blocage total.

La Commission nationale des communications (NCC) et la Commission nationale de gestion de l’identité (NIMC) ont publié une déclaration commune indiquant qu’elles n’allaient pas reporter une nouvelle fois la date limite. Initialement, la date limite était fixée au 31 décembre 2020 ; elle a été repoussée dix fois depuis lors, la dernière date repoussée étant le 31 mars 2020.

“Les appels sortants seront donc interdits pour les lignes téléphoniques qui ne se sont pas conformées à la politique de liaison NIN-SIM à partir du 4 avril 2022. Il est conseillé aux abonnés de ces lignes de relier leurs cartes SIM à leurs NIN avant que les opérateurs téléphoniques ne lèvent la restriction sur leurs lignes.

Les personnes concernées sont invitées à s’inscrire pour obtenir leur NIN dans les centres désignés, puis à relier leur NIN à leur carte SIM par le biais des canaux fournis par le NIMC et les opérateurs de télécommunications, y compris l’application mobile du NIMC.”

La déclaration commune affirme que 78 millions de personnes se sont déjà inscrites pour obtenir un NIN, et que 125 millions de cartes SIM sont liées à des NIN.

Lire aussi : L’Afrique du Sud envisage d’exiger des citoyens qu’ils communiquent leurs données biométriques pour posséder un téléphone

Source : Reclaim The Net – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *