Une découverte archéologique saisissante faite dans le centre historique de Mexico


Les restes d’un Temazcal préhispanique découverts sur un site près de La Merced, dans le centre historique de Mexico, ont permis aux experts de localiser avec précision le quartier de Temazcaltitlan, l’un des plus anciens et des plus importants quartiers construits dans l’ancienne ville de Mexico-Tenochtitlan.

Un Temazcal est un type de hutte de sudation à faible chaleur, qui a été introduit par les peuples indigènes préhispaniques en Mésoamérique.

Dans l’ancienne Mésoamérique, il était utilisé dans le cadre d’une cérémonie thérapeutique censée purifier le corps après un effort, par exemple après une bataille ou un match de balle cérémonial.

En outre, on pense que la structure était également utilisée pour soigner les malades, améliorer la santé générale et que c’était également là que les femmes allaient pour accoucher.

Aujourd’hui encore, des structures similaires sont utilisées par les cultures indigènes d’Amérique centrale pour la guérison spirituelle et l’enrichissement de la santé.

Une équipe d’experts de l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH), dirigée par Víctor Esperón Calleja, a révélé l’existence d’un ancien Temazcal, situé précisément dans le centre historique de la ville de Mexico.

Il date du 14ème siècle et a été construit avec des blocs d’adobe et des fragments de tezontle enduits de stuc.

Dans sa partie centrale, vous pouvez voir la baignoire ou le bassin d’eau qui a servi au bain de vapeur, ainsi qu’un des trottoirs qui en faisaient partie.

D’après les vestiges fouillés jusqu’à présent, on en déduit que ses dimensions étaient de 5 mètres de long et 2,98 de large.

“Les découvertes suggèrent qu’au XVIe siècle, cette zone était plus peuplée que nous le pensions au départ”, a déclaré M. Esperón.

Les fouilles sur ce site ont également permis de révéler les vestiges d’une maison qui était peut-être habitée par une famille indigène d’origine noble, peu après la fin de la conquête espagnole, au début de la période coloniale (1521-1620).

La zone archéologique de la rue Talavera a été une “boîte à surprises” pour les archéologues, car elle présente de nombreux vestiges de différentes temporalités dans l’histoire de la Mésoamérique, comme c’est le cas d’un complexe industriel de tannage, qui aurait dû fonctionner au siècle dernier de la vice-royauté espagnole (1720-1820).

poterie

Fragments de poterie découverts lors des fouilles archéologiques. Crédit image : Edith Camacho. INAH.

Cette structure est adjacente à la Casa Talavera, selon les résultats enregistrés dans la zone est du centre culturel de Mexico-Tenochtitlan.

Les archéologues ont expliqué que le quartier de Temazcaltitlan appartenait à la partialité de Teopan (aussi appelé Zoquipan), le premier territoire occupé par les Mexicains lorsqu’ils sont arrivés du “nord”.

La région de Temazcaltitlan était le siège original de l’îlot dans lequel s’est déroulée l’observation des signes annoncés par Huitzilopochtli, comme l’illustre le monument de “La aguilita”, sur la place Juan José Baz.

Cela confirme encore l’importance de la découverte et de l’emplacement du quartier.

Selon le Codex Aubin, les Aztèques sont originaires d’un lieu appelé Aztlán. Ils vivaient sous la domination d’une puissante élite appelée “Azteca Chicomoztoca”. Huitzilopochtli leur a finalement ordonné d’abandonner Aztlán et de trouver un nouveau foyer. Huitzilopochtli leur a également ordonné de ne jamais s’appeler “Aztecs”, mais plutôt “Mexica”.

Alors que les Mexicains partaient à la recherche d’un nouveau foyer, ils ont été guidés par Huitzilopochtli. Cependant, pendant un certain temps, Huitzilopochtli a quitté le Mexica et a demandé à sa sœur de s’occuper de son peuple.

Malinalxochitl, la sœur de Huitzilopochtli aurait fondé Malinalco. Le Mexica, cependant, n’a pas apprécié sa décision et a demandé à Huitzilopochtli de revenir vers eux.

Finalement, il a endormi sa sœur et a ordonné au Mexica de chercher un nouvel endroit pour vivre.

Lorsque Malinalxochitl se réveilla et réalisa qu’elle était seule, elle devint furieuse et voulut se venger.

La légende dit qu’elle a donné naissance à un fils appelé Copil. Quand il a grandi, il a affronté Huitzilopochtli, qui a dû le tuer.

Huitzilopochtli a pris son cœur et l’a jeté au milieu du lac Texcoco.

Après plusieurs années, Huitzilopochtli a ordonné aux Aztèques de rechercher le cœur de Copil. Il leur a dit qu’ils devaient construire une ville où ils découvriraient le cœur.

Le signe serait un aigle perché sur un cactus, mangeant un serpent, et Huitzilopochtli a dit que c’est là que les Mexicains construiraient leur maison permanente.

Après avoir beaucoup voyagé, ils sont arrivés dans la région qui allait devenir Mexico-Tenochtitlan, sur une île du Lago Texcoco de la vallée du Mexique.

Lire aussi : Plus de 800 os de mammouths découverts dans un ancien “méga” site de chasse au Mexique

Source : Curiosmos – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *