Une personne sur dix dans le monde déclare avoir vécu une expérience de mort imminente

Une personne sur dix dans le monde déclare avoir frôlé la mort à un moment ou à un autre de sa vie, selon les nouvelles découvertes qui seront présentées lors de la réunion annuelle de l’Académie européenne de neurologie.

Les expériences de mort imminente (EMI) fascinent les humains depuis des siècles, mais leur origine et leur prévalence restent un mystère, selon les auteurs. De tels événements sont définis comme des “expériences perceptuelles conscientes”, incluant une grande variété de sensations spirituelles et physiques telles que des hallucinations, des expériences hors du corps, des pensées qui défilent et une perception du temps déformée. Ce qui est peut-être le plus intéressant, c’est que les chercheurs notent que les EMI surviennent aussi fréquemment chez les personnes qui sont en danger imminent de mort, comme un accident de voiture ou une crise cardiaque, que chez celles qui ne le sont pas.

Pour déterminer comment de telles EMI se concrétisent chez les gens du monde entier, les chercheurs ont recruté plus de 1 000 personnes de 35 pays en utilisant une plateforme de crowdsourcing en ligne. On a demandé aux participants s’ils avaient déjà eu une EMI et, le cas échéant, de fournir plus de détails au moyen de l’échelle de Greyson, un questionnaire qui quantifie plus d’une dizaine de symptômes. En posant des questions telles que “est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues” et “avez-vous soudainement semblé tout comprendre”, l’enquête classe les réponses pour déterminer si le répondant avait ou non une EMI.

Sur les 289 personnes qui ont déclaré avoir eu une EMI, seulement 106 ont été considérées comme une vraie EMI selon l’échelle de Greyson. 55 % croyaient que l’EMI mettait vraiment leur vie en danger, tandis que les expériences les plus souvent signalées comprenaient une perception anormale du temps (87 %), une vitesse de pensée exceptionnelle (65 %), des sens exceptionnellement vifs (63 %) et un sentiment de séparation de leur corps (53 %). Les chercheurs ont également noté que près des trois quarts de l’ensemble des répondants ont déclaré avoir vécu une expérience désagréable, un taux beaucoup plus élevé qu’auparavant. Cependant, ce nombre a presque diminué de moitié dans ceux confirmés sur l’échelle de Greyson.

En analysant des études antérieures, les auteurs ont également trouvé une association entre les EMI et le sommeil paradoxal, une phase du sommeil où les yeux bougent rapidement et où le cerveau est aussi actif que lorsqu’une personne est éveillée. Pendant ce temps, le rêve est plus vif et les gens peuvent vivre un état de paralysie temporaire.

“Notre principale conclusion est que nous avons confirmé l’association des expériences de mort imminente avec l’intrusion de sommeil paradoxal. Bien que l’association ne soit pas une causalité, l’identification des mécanismes physiologiques derrière l’intrusion du sommeil paradoxal dans l’éveil pourrait faire progresser notre compréhension des expériences de mort imminente”, a déclaré le chercheur principal Daniel Kondziella dans une déclaration.

Il est important de noter que l’étude n’a pas tenu compte des affiliations religieuses ou d’autres facteurs sociaux et culturels qui pourraient jouer un rôle dans la façon dont les gens perçoivent une EMI. De plus, les auteurs notent qu’il est difficile d’intégrer pleinement des notions cliniques et éthiques complexes dans une simple enquête menée sur une très courte période de temps.

“Bien que l’âge, le sexe, le lieu de résidence, le statut professionnel et la menace perçue ne semblent pas influencer la prévalence des EMI, il existe une association significative avec l’intrusion du sommeil paradoxal”, ont écrit les auteurs dans un résumé envoyé par courriel à IFLScience. “Cette constatation est conforme à l’opinion selon laquelle, malgré la menace imminente pour la vie, la physiologie du cerveau doit être bien préservée pour percevoir ces expériences fascinantes et les conserver comme des souvenirs à long terme.”

Lire aussi : Après la mort, vous savez que vous êtes mort, disent les scientifiques

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *