Découverte d’un monument vieux de 7000 ans trois fois plus grand que Stonehenge, en Pologne


Un énorme monument de l’âge de pierre a été découvert en Pologne, et les chercheurs rapportent que le site mesure 110 mètres de diamètre, ce qui le rend trois fois plus grand que Stonehenge.

On croit que le site a été utilisé par les gens du Néolithique pendant au moins 250 ans, avec de nouvelles caractéristiques ajoutées en cours de route.

Selon Ancient Origins :

“Le site a été repéré pour la première fois par un parapentiste, en 2015, à Nowe Objezierze près de Cedynia, dans le nord-ouest de la Pologne, non loin de la frontière allemande. En 2016, l’archéologue Marcin Dziewanowski, alors qu’il étudiait des images satellites sur Google Maps, a confirmé la présence d’une ancienne enceinte à cet endroit. D’après le site Web The First News, ‘les contours de l’enceinte étaient si clairs qu’ils ressemblaient aux agroglyphes (cercle de culture) réalisés par des extraterrestres dans des films de science-fiction’.”

Le site massif a été repéré pour la première fois par un parapentiste en 2015. (Via YouTube)

Aujourd’hui, près de trois ans après la découverte du site, des experts des universités de Gdańsk, Szczecin, Varsovie et Poznań acquièrent de nouvelles connaissances sur la signification profonde de la structure en utilisant des techniques non invasives et en fouillant de petites zones au sud et à l’ouest du site.

Une “cocarde”

En raison de sa forme circulaire, le site a été surnommé “cocarde”. Au moins 130 cocardes ont été découvertes en Pologne, en Allemagne et en République tchèque. Leur but est censé avoir été ritualiste et peut aussi avoir servi comme une sorte de calendrier astronomique.

La cocarde polonaise est l’une des plus impressionnantes jamais trouvées dans le monde, note Newsweek :

“Le site se compose d’une zone centrale entourée de trois portes menant à l’intérieur. Il est ensuite entouré de quatre fossés. Chaque fossé est plus grand et plus profond que le précédent, et il semble qu’ils aient été creusés à intervalles relativement réguliers.”

Fouilles sur le site rituel en Pologne (Via YouTube)

Assez sensationnel.

Lech Czerniak, chef de projet de l’Université de Gdańsk, a déclaré que la découverte de la cocarde en Pologne est importante d’un point de vue historique et archéologique :

“C’est tout à fait sensationnel, étant donné la concordance du site avec la datation des structures situées sur le Danube, considérées comme les plus anciennes. Il semble tout aussi important que les quatre fossés entourant la zone centrale de la structure n’aient probablement pas fonctionné simultanément, mais tous les quelques dizaines d’années, un nouveau fossé d’un diamètre toujours plus grand était creusé.”

Et le projet lui-même vise à aider les chercheurs à mieux comprendre les cocardes, a ajouté M. Czerniak :

“L’accent principal du projet est mis sur les aspects sociaux du fonctionnement des rondeaux, y compris ce qui a incité les habitants d’une région donnée à faire un effort considérable dans la construction et l’entretien du rondeau, d’où vient l’idée et les connaissances nécessaires pour construire cet objet, et combien de fois et pour combien de temps l’objet fut utilisé”.

Avebury Stone Circle en Grande-Bretagne est un exemple de site rituel de tourteau (Via Wikimedia Commons).

Des connaissances plus approfondies

D’après les experts, il est nécessaire d’approfondir les recherches sur la cocarde polonaise :

“En particulier, les chercheurs veulent comprendre quelles étaient les croyances qui ont motivé les peuples préhistoriques à construire une structure aussi massive et quel était son rôle dans leur société. La recherche paléoenvironnementale sera également au centre des préoccupations des archéologues, car elle leur permettra de comprendre l’impact des communautés sur l’environnement local, ce qui, à son tour, peut ouvrir une fenêtre sur le passé néolithique.”

“À quoi ressemblait la cocarde dans la fleur de l’âge” via The First News
Anna Cebula/Facebook

Pour des vues aériennes spectaculaires de la cocarde en Pologne, regardez cette vidéo :

Lire aussi : Des tombes de 2 000 ans avec des épées en fer et des structures mystérieuses découvertes à Bejsce, Pologne

Source : Ancient Code – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *