Une nouvelle exoplanète découverte dans la zone habitable de la constellation du Taureau


Nous avons découvert une nouvelle planète d’environ deux fois la taille de la Terre, située dans la zone habitable, c’est-à-dire à la distance d’une étoile où de l’eau liquide peut exister à la surface de la planète.

Le nouveau monde, connu sous le nom de K2-288Bb et situé dans la constellation du Taureau, pourrait être soit rocheux, soit une planète riche en gaz semblable à Neptune dans notre propre système solaire. Dans le système, il y a deux étoiles ; K2-288Bb tourne autour de la petite étoile.

Située à 226 années-lumière de distance, la nouvelle planète se trouve dans un système stellaire connu sous le nom de K2-288, qui contient une paire d’étoiles de type M sombres et froides séparées par environ 8,2 milliards de kilomètres, soit environ six fois la distance entre Saturne et le Soleil. L’étoile la plus brillante fait environ la moitié de la masse et de la taille du Soleil, tandis que son compagnon fait environ un tiers de la masse du Soleil. Un an sur K2-288Bb dure environ 31,3 jours.

“C’est une découverte très excitante en raison de la façon dont elle a été découverte, de sa température d’équilibre, qui est probablement semblable à celle de la Terre, et parce que les planètes de cette taille semblent relativement peu communes. Nous ne connaissons probablement qu’une poignée de planètes de cette taille”, a déclaré Adina Feinstein, étudiante diplômée de Chicago et auteur principal d’un article, dans un communiqué de presse.

Les chercheurs ont confirmé cette découverte après que des citoyens volontaires aient signalé un élément de preuve crucial dans les données de l’engin spatial Kepler de la NASA.

En examinant les données, l’équipe de recherche de Feinstein a remarqué deux transits planétaires probables dans le système. Mais les scientifiques ont besoin d’au moins trois transits avant de prétendre à la découverte d’une planète candidate, et il n’y avait pas un troisième signal dans les observations qu’ils ont examinées.

En mai 2017, des bénévoles ont remarqué le troisième transit et ont commencé des observations de suivi à l’aide du télescope spatial Spitzer de la NASA, du télescope Keck II de l’observatoire W. M. Keck et du télescope infrarouge de la NASA, à Hawaï, ainsi que des données de la mission Gaia de l’Agence spatiale européenne.

Estimé à environ 1,9 fois la taille de la Terre, K2-288Bb fait la moitié de la taille de Neptune. Parmi les planètes qui orbitent près de leurs étoiles, il y a une curieuse pénurie de mondes d’environ 1,5 à deux fois la taille de la Terre. Les scientifiques pensent que cela est dû à l’intense lumière des étoiles qui érode l’atmosphère de certaines planètes avec le temps.

Étant donné que le rayon de K2-288Bb le place dans cet espace, il peut fournir une étude de cas sur la façon dont les planètes évoluent dans cette gamme de taille.

Le 30 octobre, Kepler a été arrêté après neuf ans, au cours desquels il a découvert 2 600 planètes confirmées autour d’autres étoiles. Et bien que le Exoplanet Survey Satellite de la NASA soit le plus récent chasseur de planètes basé dans l’espace, cette découverte montre que d’autres découvertes attendent les scientifiques dans les données de Kepler.

Lire aussi : Le télescope spatial Kepler s’est éteint

Source : MessageToEagle – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *