Alors que Pompéi rouvre ses célèbres thermes centraux, une autre victime tragique du Vésuve est révélée


Pour la première fois depuis des décennies, les thermes centraux de Pompéi sont ouverts au public.

Dans le cadre du Grand Projet Pompéi, une initiative du gouvernement italien visant à effectuer des travaux urgents de conservation et d’entretien des ruines de la ville, des archéologues ont entrepris des travaux de restauration dans les thermes autrefois magnifiques.

Mais comme beaucoup de fouilles qui ont eu lieu à Pompéi, ces bains romains ont mis au jour une autre des innombrables histoires tragiques du dernier jour de la ville condamnée.

Les archéologues ont trouvé le petit squelette d’un enfant, peut-être âgé de 8 à 10 ans, que l’on croit caché dans le bain public pour se mettre à l’abri de la fureur du Mont Vésuve lors de la fameuse éruption de l’an 79. Malheureusement, il semble que les efforts de l’enfant aient été vains, car il a probablement été tué par la rafale de gaz brûlants et de débris volcaniques qui ont jailli du volcan furieux.

“C’était une fouille chargée d’émotion”, a déclaré l’archéologue et chef de projet Alberta Martellone à l’agence de presse de l’AFP. “Il ou elle cherchait un abri, et a trouvé la mort à la place.”

Comme beaucoup des découvertes poignantes qui ont été faites au fil des ans, “[Le squelette] est un signe de la vie interrompue, à plus d’un niveau”, a-t-elle ajouté.

On espère que l’analyse de l’ADN permettra d’identifier le sexe de l’enfant et qu’un examen plus approfondi pourrait permettre de mieux comprendre sa vie, notamment s’il souffrait d’une maladie au moment de sa mort qui l’a empêché de s’échapper.

Les restes de l’enfant ont été retrouvés l’année dernière en avril. Parc archéologique de Pompéi

Dans les villes romaines, les bains publics étaient l’endroit idéal pour se baigner, socialiser, se détendre et faire de l’exercice. Les thermes centraux de Pompéi, dotés de grands piliers et d’intérieurs luxueux en marbre, semblent s’inspirer des thermes de l’empereur Néron, un complexe de thermes de Rome.

Les bains centraux sont maintenant ouverts au public, bien qu’ils ne soient plus aussi grands qu’autrefois. Parc archéologique de Pompéi

Martellone a expliqué que les fouilles “se déplaçaient aussi d’un point de vue architectural, parce qu’il est inhabituel de trouver un bâtiment aussi grand, avec des pièces aussi vastes, dans cette ville densément construite. Il transmet un sens de la grandeur”.

L’autre fouille qui est maintenant ouverte au public pour la toute première fois est la domus, ou maison, de Léda et du cygne. La fresque qui lui donne son nom a été découverte l’année dernière, révélant que les Romains appréciaient un peu d’érotisme sur leurs murs.

Léda et le cygne était un mythe grec qui raconte Zeus (plus tard Jupiter) déguisé en cygne et la “séduction” de Léda, légendaire reine de Sparte. Parc archéologique de Pompéi

Les villes de Pompéi et d’Herculanum ont été détruites lors de l’éruption du Mont Vésuve en 79 de notre ère. Le nombre exact de morts n’est pas encore connu, mais les archéologues ont mis au jour les restes d’au moins 1 500 personnes à l’intérieur et autour des deux villes. Grâce au manteau de cendres qui a englouti les deux villes, les structures excavées sont restées telles qu’elles étaient il y a près de 2 000 ans, offrant un aperçu unique de la vie quotidienne de leurs habitants.

Pompéi est peut-être plus célèbre pour ses corps humains “gelés” qui ont été immortalisés dans la cendre volcanique ce jour-là. Ces chiffres ne sont pas des restes momifiés, contrairement à ce que beaucoup pensent. Ce sont des moulages de personnes créés en versant du ciment dans les creux formés dans les cendres volcaniques où les corps se sont finalement désintégrés. Ce qui ne rend pas l’histoire moins sombre.

Lire aussi : Plus vieilles que l’Histoire ? 3 des villes les plus anciennes de la Terre révélées

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *