Des archéologues découvrent une ancienne “chambre des secrets” sur le sommet d’une montagne écossaise

Les archéologues de l’université d’Aberdeen ont découvert une ouverture dans le sol à proximité d’un ancien fort, situé à Bennachie, au sommet d’une montagne écossaise légendaire, comportant des marches menant à une chambre de puits pouvant fournir un trésor de données et d’artefacts.

Selon l’université :

La colline de Bennachie a un folklore de géants, de sources magiques et du diable qui a construit un pont-jetée en une nuit, tandis que son archéologie comprend des cercles de cabanes préhistoriques et le fort de la colline à Mither Tap.

La colline Bennachie

En effet, le fort de la colline Mither Tap sur Bennachie est un ancien ouvrage défensif utilisé par les Pictes pour repousser les Romains il y a près de 2 000 ans.

Et il y a environ 1 000 ans, une chambre de puits a été creusée près du fort Bennachie et des marches massives en pierre ont été placées pour y descendre par le sol.

Le puits avait été découvert une fois dans les années 1800 par des agriculteurs qui avaient placé un gros rocher pour bloquer l’entrée afin d’empêcher leur bétail d’y tomber. Il a ensuite été enterré, pour être retrouvé par le Dr Gordon Noble et son équipe archéologique au début du mois.

Mither Tap

“Nous nous attendions vraiment à trouver un puits de type tourbière, mais nous avons découvert ces marches fantastiques qui mènent jusqu’à la chambre du puits”, a déclaré M. Noble à Press and Journal. “C’est particulièrement sophistiqué pour l’époque et cela a créé beaucoup d’enthousiasme au sein de l’équipe et en ligne. Cela vous donne vraiment une idée des efforts qui auraient été nécessaires pour construire ce fort – les remparts auraient été énormes.”

“Il y a une pierre massive à l’intérieur qui a été posée à l’époque victorienne pour empêcher les animaux d’y tomber”, a écrit Dr Noble sur Facebook pour tenir les gens au courant des progrès de l’équipe. “Nous espérons que nous pourrons l’utiliser pour étudier les gisements du puits supérieur – nous avons déjà enlevé une autre pierre massive pour révéler les marches. Une des choses les plus étonnantes que j’aie vues en archéologie !”

https://twitter.com/aberdeenuni/status/1136950994506526720

Le Dr Noble observa que le puits ne puise pas dans l’une des sources “magiques” des mythes qui entourent la montagne, mais recueille plutôt l’eau qui s’écoule des pentes. L’équipe a également trouvé beaucoup de verre du 19ème siècle.

“Ce n’est pas un puits qui puise dans une source, mais qui recueille l’eau des pentes dans une cavité du substrat rocheux granitique avec les marches et les murs construits autour de cet élément naturel”, a écrit Dr Gordon Noble. “Il est en fait très peu profond mais contient environ 60 litres. Malheureusement, il a été très fortement perturbé au 19e siècle. Nous avons réussi à échantillonner un peu d’argile d’un côté.”

Quand ils ont réussi à enlever la pierre, ils ont découvert que les marches menaient à un puits de chambre inférieur.

“Nous avons réussi à enlever la pierre massive qui bloquait le puits”, écrit-il. “C’est vraiment une structure remarquable – nous vous donnerons les détails de sa structure et de son caractère la semaine prochaine, mais les fouilles d’aujourd’hui nous permettent de voir clairement qu’il s’agit d’une partie contemporaine du fort avec la maçonnerie inférieure en pierre insérée dans la face principale du rempart. Ce fut un grand privilège pour notre équipe de le révéler.”

Les étapes semblent remonter à 1 000 ans, mais Dr Noble a dit aux journalistes que les échantillons devront être analysés pour prendre une décision.

“J’espère que nous serons en mesure de trouver des gisements intacts que nous pourrons dater ou de prélever des échantillons de pollen pour connaître l’environnement au moment où le puits a été utilisé”, dit-il.

Le site d’archéologie Ancient Origins a spéculé sur le type de trésors que le puits pourrait rapporter. Malheureusement, l’or ou tout objet en vue des Pictes ou des Romains aurait été pillé il y a longtemps, peut-être par les fermiers du XIXe siècle qui l’ont bloqué. Mais le site se demande aussi si le puits existait lorsque les Pictes et les Romains l’ont combattu à la bataille de Mons Graupius.

On ne sait pas si le fort, ou le puits préhistorique, existait au moment de la bataille de Mons Graupius, mais la réponse à cette question s’est rapprochée dès que la pierre de blocage a été levée. Bien que tous les artefacts que le puits aurait pu contenir des armées de Pictes qui défendaient Mither Tap – et peut-être même les artefacts romains des soldats qui l’ont pris – aient disparu depuis longtemps, la technologie et les méthodes archéologiques modernes peuvent encore récupérer des secrets dans la chambre. Les données fournies par les tests de pollen peuvent raconter des histoires inédites sur les conditions de vie que les anciens ont rencontrées sur cette colline historique. Et maintenant, la construction surprenante du puits préhistorique a été photographiée et enregistrée pour que tout le monde puisse la voir.

Il s’agit certainement d’une découverte extraordinaire qui aidera probablement les chercheurs à en apprendre davantage sur cet ancien site et sur les gens qui y ont vécu. Le puits Bennachie a dû être recouvert de nouveau, mais il sera probablement découvert l’an prochain, lorsqu’une autre expédition aura lieu. Et qui sait, il y a peut-être des artefacts cachés qui attendent d’être découverts par l’équipe. Pour l’instant, il doit continuer à guetter à l’intérieur de cette chambre des secrets, ajoutant encore plus de mystère et de traditions à un lieu déjà imprégné de mythologie.

Voyez la toile de fond étonnante de cette découverte ci-dessous :

Plus d’informations du Dr Gordon Noble ci-dessous :

Lire aussi : Les mystérieuses îles artificielles en Écosse ont des milliers d’années de plus que ce que nous pensions

Source : Ancient Code – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *