Il y a une tendance inquiétante chez les propriétaires d’animaux souhaitant transformer ces carnivores en végétaliens

Les chats et les chiens sont carnivores, mais cela n’a pas empêché un nombre surprenant de propriétaires d’animaux de se lamenter en souhaitant qu’ils puissent passer à une alimentation à base de plantes pour leurs amis à fourrure.

Sur les 3 673 propriétaires de chats et de chiens interrogés dans le monde, 35 % ont exprimé leur intérêt à transformer leurs animaux de compagnie carnivores en végans.

Le but de l’étude était d’examiner l’évitement de la viande chez les propriétaires d’animaux de compagnie, et comment elle affecte la nourriture qu’ils leurs donnent. Et en effet, vouloir nourrir les animaux de compagnie avec un régime végétalien était plus répandu, mais pas exclusivement, chez les humains végétaliens.

Les végétaliens représentaient 212 (5,8 %) des répondants, dont 78 % ont indiqué qu’ils allaient donner à leur animal une alimentation végétale. En fait, 58 végétaliens, soit 27 %, le faisaient déjà. Un végétarien nourrissait également son animal d’un régime végétalien.

“Ce pourcentage, 27 %, peut sembler peu élevé”, a dit la vétérinaire Sarah Dodd de l’Université de Guelph au Canada, “mais quand on pense au nombre réel d’animaux de compagnie en cause, c’est énorme et beaucoup plus élevé que nous l’avions prévu.”

Les chiens sont ce qu’on appelle des carnivores facultatifs, ce qui signifie qu’ils peuvent techniquement survivre avec un régime à base de plantes si nécessaire. Cependant, la création d’un tel régime doit être abordée avec soin pour s’assurer qu’il donne au chien tout ce dont il a besoin pour rester en bonne santé – et, bien sûr, les chiens aiment mâcher des os et des peaux, ce qui aide leurs dents et leur santé mentale.

Les chats, par contre, sont des carnivores obligatoires. Cela signifie que, bien qu’ils puissent manger des plantes, les chats ne peuvent pas être en bonne santé sans une alimentation à base de viande. Ce n’est pas, actuellement, une bonne idée d’essayer de nourrir votre chat avec un régime végétalien. En fait, au Royaume-Uni, cela pourrait vous valoir des accusations criminelles en vertu de la Animal Welfare Act, qui exige que les propriétaires d’animaux de compagnie s’assurent que tous les besoins de leurs animaux sont satisfaits.

Néanmoins, 11 propriétaires de chats dans l’étude le faisaient, ainsi que 48 propriétaires de chiens.

Mais il y a de bonnes nouvelles. Bien qu’un grand nombre de répondants aient exprimé leur intérêt pour un régime végétalien pour animaux de compagnie, la plupart d’entre eux ne le feraient pas non plus à moins qu’il n’existe des aliments végétaliens pour animaux de compagnie qui pourraient répondre adéquatement aux besoins nutritionnels des animaux.

En fait, plus de la moitié des omnivores et des végétariens interrogés ont déclaré qu’ils pensaient qu’il serait immoral de donner aux chats et aux chiens une alimentation à base de plantes.

Ceux qui s’intéressaient à l’alimentation des animaux de compagnie végétaliens ont cité le souci du bien-être des animaux de ferme comme étant la préoccupation la plus importante concernant l’alimentation de leurs animaux – ce qui est absolument logique.

“Les gens qui évitent de manger des animaux ont tendance à partager leur maison avec leurs compagnons”, note l’équipe de recherche, qui révèle un certain financement de l’industrie des aliments pour animaux de compagnie, y compris des aliments à base de plantes, dans le document.

Au milieu des rapports selon lesquels manger moins de viande est bon pour l’environnement (bien que cela soit controversé), votre santé mentale et votre santé physique, le véganisme est en hausse dans le monde entier. Cela pourrait signifier que l’intérêt pour les aliments végétaliens pour animaux de compagnie augmentera également.

“Bien qu’une faible proportion seulement des propriétaires d’animaux de compagnie donnent actuellement des aliments à base de plantes à leurs animaux, on peut affirmer sans risque de se tromper que l’intérêt pour ces aliments est susceptible de croître”, a dit M. Dodd.

Les résultats, ont noté les chercheurs, indiquent qu’il est nécessaire de poursuivre les recherches sur la nutrition d’origine végétale pour les chats et les chiens vivant avec l’homme – si un tel régime peut fonctionner, et quels sont les risques potentiels pour la santé.

Jusqu’à ce que cela soit clair, n’essayez pas de faire vivre votre chat avec des smoothies de chou. Et si vous allez essayer un régime végétalien pour chien, ne le faites pas sans avoir consulté votre vétérinaire.

La recherche a été publiée dans PLOS One.

Lire aussi : Les régimes végétaliens sont en train d’augmenter la malnutrition dans les pays riches

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *