Un navire de croisière de Scientologie et des centaines de passagers ont été mis en quarantaine à cause de la rougeole

Les autorités sanitaires de l’île de Sainte-Lucie, dans les Caraïbes, ont mis en quarantaine un navire de croisière après avoir découvert un cas de rougeole à bord, a déclaré mardi le principal médecin du pays.

Freewinds-rougeole

Les autorités ont confirmé le cas mardi matin, a déclaré Merlene Fredericks James, médecin en chef de Sainte-Lucie.

Le navire a été confiné plus tard dans la journée, dans le but de freiner la propagation potentielle de cette maladie hautement contagieuse qui rend les gens malades aux États-Unis à un rythme record, alimentée par la désinformation anti-vaccination.

“Personne n’a été autorisé à quitter le navire”, a déclaré Fredericks James dans un communiqué.

“En raison du risque d’infection potentielle, non seulement du cas confirmé de rougeole, mais aussi d’autres personnes qui pourraient être sur le bateau à ce moment-là, nous avons pensé qu’il était prudent de prendre la décision de ne permettre à personne de descendre du bateau.”

L’île a évité une flambée de la maladie localement depuis 1990, a déclaré l’épidémiologiste nationale en exercice, Michelle François, dans une autre déclaration.

Mais alors que le nombre de cas de rougeole continue d’augmenter aux États-Unis et dans d’autres régions liées au tourisme à Sainte-Lucie, les résidents se sont préparés, craignant que le virus ne se retrouve à bord d’un avion ou d’un bateau.

Près de 300 passagers se trouvent sur le navire en quarantaine, et le cas confirmé a été trouvé chez une femme membre d’équipage, a rapporté NBC News.

Les autorités sanitaires n’ont pas identifié le navire de croisière, mais un sergent de la Garde côtière de Sainte-Lucie a dit à la NBC que le navire était le Freewinds, le bateau de 134 mètres appartenant à l’Église de Scientologie.

Les représentants de l’Église de Scientologie n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Le site Web de suivi des navires MarineTraffic.com montre Freewinds – le seul navire à passagers qu’il a enregistré sous ce nom – accosté dans un port de Sainte-Lucie. Les photographies du navire semblent correspondre à celles qui figurent sur le site Web de l’Église de Scientologie.

L’organisation qualifie le Freewinds comme “un endroit très spécial”.

Pour un scientologue, monter à bord d’un navire est “l’accomplissement spirituel le plus significatif de sa vie et apporte avec lui la pleine réalisation de son immortalité”.

Une visite vidéo du navire scintillant, postée sur la page YouTube de la Scientologie en 2013, promet un “environnement sans distraction pour offrir le plus haut niveau de conseil spirituel disponible dans la religion de Scientologie”“l’audition”, qui implique un dispositif grossier de détecteur de mensonges et la divulgation de ses secrets et de ses peurs les plus profonds et intimes.

Dans une interview accordée au site Web Beliefnet, le responsable de Scientologie, John Carmichael, a déclaré que l’organisation n’avait pas de règles officielles concernant les vaccinations.

“Les scientologues sont des gens assez indépendants, bien que je puisse dire ceci : Ils ont tendance à faire un peu plus de recherche, peut-être, sur l’effet de diverses procédures médicales ou quoi que ce soit d’autre”, a dit Carmichael.

“Ils prennent leurs propres décisions, mais ce ne sont pas des décisions que l’Église essaie d’influencer.”

Cependant, le Hollywood Reporter a écrit qu’“un nombre notable des dissidents les plus en vue en matière de vaccination sont des scientologues” qui ont contribué à “enflammer les guerres pour les vaccins”.

Alors que la rougeole – et la peur de celle-ci – s’est répandue, les quarantaines et les frayeurs sont devenues de plus en plus courantes.

La semaine dernière, des centaines d’étudiants, de membres du personnel et de professeurs de deux universités californiennes ont été mis en quarantaine après que des responsables ont appris qu’ils avaient peut-être été exposés à la maladie sur le campus.

Les commandes à Sainte-Lucie et en Californie, ainsi que d’autres mesures urgentes de santé publique à New York et dans l’ensemble des États-Unis, arrivent alors que le nombre de cas dans le pays a atteint un sommet depuis 25 ans.

Plus de 700 personnes ont été infectées cette année – le plus grand nombre de cas depuis que la rougeole a été éliminée aux États-Unis en 2000.

Lire aussi : Un adolescent vacciné de son propre chef blâme Facebook pour la décision de sa mère

Sources : ScienceAlert, The Washington Post – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *