Des lasers de haute technologie révèlent des structures militaires cachées enfouies sous l’île d’Alcatraz

Une combinaison de lasers de haute technologie et de radar à pénétration de sol a permis de redécouvrir une infrastructure militaire vieille de 150 ans enterrée sous la célèbre prison d’Alcatraz, en Californie.

Avant d’être le pénitencier le plus célèbre du monde (avec la réputation que personne ne peut s’échapper), l’île d’Alcatraz a servi de base militaire de 1850 à 1933. Construite sur une île au milieu des courants les plus intimidants de la baie de San Francisco, l’île est à la fois à portée de vue de l’effervescence du centre-ville et isolée en raison de ses eaux glaciales infestées de requins.

Lorsque la prison a été construite au tournant du XXe siècle, l’ancienne base militaire n’aurait pas été protégée par les lois sur le patrimoine culturel et la protection à l’époque, ce qui a conduit les constructeurs à “raser” essentiellement l’ancienne installation militaire. Les chercheurs voulaient voir quelles fortifications, le cas échéant, restaient après la transition.

“En convertissant la zone en prison, la grande majorité de l’histoire militaire précédente de l’île avait été effacée, mais nous nous demandions s’il restait peut-être quelque chose de ce temps important dans les îles et dans l’histoire américaine, mais enterré et conservé sous la surface”, a expliqué l’archéologue Timothy de Smet dans un communiqué. “C’est pourquoi nous avons cherché des moyens non invasifs et non destructifs de vérifier si des vestiges archéologiques historiques se trouvaient sous plusieurs parties de l’île, comme la cour de récréation du tristement célèbre pénitencier fédéral américain. Nous ne savions pas à quoi nous attendre. Nous ne savions pas s’il resterait une architecture souterraine de ces vestiges d’importance historique, ou s’il restait quelque chose, quelle serait leur étendue et leur intégrité.”

l'île d'Alcatraz

Une carte de 1867 de l’île d’Alcatraz lorsqu’elle était un fort militaire. Les casernes défensives montrées au centre deviendront plus tard la citadelle et la première prison. NPS/Wikimédia Commons

À l’aide de scanners laser terrestres, de données radar pénétrant dans le sol et du géoréférencement (le processus consistant à prendre d’anciennes cartes numérisées et à les relier à un système de coordonnées afin qu’elles puissent être géolocalisées avec précision dans l’espace 3D), l’équipe a pu trouver et analyser des restes historiques sous ce qui était l’ancienne cour récréative pour la prison. Dans la revue Near Surface Geophysics, l’équipe rapporte que les vestiges d’anciennes structures enfouies, les traverses de terrassement “à l’épreuve des bombes”, le tunnel voûté en maçonnerie de brique et les conduits de ventilation, demeurent dans un état très bon.

“Les restes de ces vestiges archéologiques historiques n’étaient qu’à quelques centimètres sous la surface et ont été miraculeusement et impeccablement préservés. Le revêtement de béton du plancher du triage récréatif est incroyablement mince et, en fait, à certains endroits qui se trouvent directement au-dessus de l’architecture des années 1860”, a déclaré de Smet. “Nous avons aussi appris que certaines traverses de terrassement ont été recouvertes de minces couches de béton au fil du temps, susceptibles de diminuer l’érosion sur l’île pluvieuse et venteuse. C’était merveilleux de trouver l’histoire juste sous nos pieds que nous pouvons visualiser pour le public.”

Les chercheurs affirment que cette pratique peut être appliquée à d’autres structures historiques à travers le pays, montrant comment la technologie moderne peut répondre aux questions sur le comportement humain sans menacer l’intégrité des sites historiques.

Aujourd’hui, Alcatraz est classé Monument Historique National et est ouvert au public pour des visites guidées.

l'île d'Alcatraz

Une photographie colorée à la main des années 1930 montre l’USS Oklahoma passant devant Alcatraz. Avec l’aimable autorisation de l’USS Oklahoma Association, 1975. Collection d’Irvin Barrett. Commandement de l’histoire et du patrimoine navals Photographie/Wikimedia Commons

Lire aussi : Le mystère du plus grand trésor enfoui de l’histoire des États-Unis

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *