Quand le gouvernement américain s’intéressait au Warp Drive

Les théoriciens du complot aiment à dire que le gouvernement est en contact avec des extraterrestres, qu’il connaît leur technologie avancée et qu’il la cache au public.

En fait, le gouvernement américain a l’habitude d’étudier les ovnis et de tenter de mettre au point le genre de technologie qui est surtout reléguée à la science-fiction – et une grande partie de cette technologie a été déclassifiée. Le document le plus récent à paraître ? Une étude de 2010 intitulée Warp Drive, Dark Energy, and the Manipulation of Extra Dimensions. Oui, le Département de la Défense a étudié les Warp Drive (moteurs à distorsion). Mais est-ce que cela signifie que la technologie est réellement possible ?

Une ride dans l’espace-temps

Depuis qu’Albert Einstein a prouvé que rien ne peut voyager plus vite que la lumière, les futuristes ont essayé de trouver des moyens de contourner la limite de vitesse cosmique de l’Univers. Après tout, même notre plus proche voisin stellaire mettrait plus de quatre ans à atteindre si nous pouvions voyager à la vitesse de la lumière – pour atteindre des galaxies lointaines dans un laps de temps pratique, nous devrons aller plus vite.

Plusieurs des méthodes les plus populaires impliquent l’utilisation des principes d’Einstein à notre avantage : Les dimensions de l’espace et du temps sont liées ensemble dans l’espace-temps, qui peut se courber et se plier en présence de certaines forces physiques. Tout comme vous pouvez rassembler le tissu d’une robe pour réduire la taille, il est possible de “rassembler” le tissu de l’Univers pour réduire la distance entre deux points. Cela pourrait théoriquement nous faire traverser l’univers en quelques jours, plutôt qu’en quelques éons.

Les vortex sont des raccourcis théoriques dans l’espace-temps qui peuvent se produire naturellement, si nous pouvons les trouver ; le moteur à distorsion est une façon de nous froisser nous-mêmes dans l’espace-temps. Il s’avère que l’armée a essayé de comprendre ce dernier point.

Faire la lumière sur l’énergie noire

Selon le New York Times, le département de la Défense des États-Unis a lancé le Advanced Aerospace Threat Identification Program en 2007. Ce programme de 22 millions de dollars visait à enquêter sur les rapports d’OVNI, dont certains craignaient qu’il ne s’agisse d’une technologie de prochaine génération mise au point par le gouvernement chinois ou russe. Il est donc logique que les responsables du programme étudient toutes les technologies de la prochaine génération qu’ils peuvent.

C’est là qu’intervient l’étude sur les moteurs à distorsion. Bien qu’il soit daté du 2 avril 2010, le document a été récemment publié par la Defense Intelligence Agency et couvert par Dave Mosher de Business Insider. Deux physiciens, Richard K. Obousy, Ph.D., aujourd’hui directeur de la compagnie spatiale Icarus Interstellar, et Eric W. Davis, Ph.D., chercheur indépendant, ont produit un rapport de 34 pages expliquant comment nous pourrions réussir à produire un moteur à distorsion. Aussi loin qu’il puisse paraître, le document utilise une variété de physique établie pour atteindre son objectif final – mais leur applicabilité est clairement en cause.

Leur moteur à distorsion fonctionnerait à l’aide de l’énergie noire, une forme d’énergie qui, bien que mystérieuse dans sa nature, est censée représenter environ 70 % de l’Univers. C’est ce que les scientifiques croient qui alimente l’expansion de l’Univers, grâce à sa capacité à générer une pression négative (pour comprendre pourquoi la pression négative fait que l’univers se dilate, plutôt que de se contracter, consultez l’excellent explicatif du physicien Sean Carroll). Bien que nous n’ayons pas encore expliqué ce qu’est l’énergie noire ni d’où elle vient, ces deux chercheurs pensent que c’est grâce à une combinaison de l’énergie du vide de l’espace dans notre propre dimension, plus celle d’une dimension supérieure.

La quantité d’énergie du vide dans cette dimension supérieure est “intimement liée” à sa taille, disent les chercheurs. Par conséquent, tout ce que vous avez à faire est de créer une technologie qui peut changer la taille de cette dimension supérieure, et alors vous pourriez contrôler l’énergie noire. Puisque l’énergie sombre contrôle l’expansion de l’Univers, le contrôle de l’énergie sombre serait le contrôle de l’espace-temps lui-même.

Il y a beaucoup plus que ça, bien sûr. Mais comme Sean Carroll le dit à Business Insider : “Il s’agit d’éléments de physique théorique habillés comme s’ils avaient quelque chose à voir avec des applications potentiellement réelles, ce qui n’est pas le cas. Ce n’est pas une théorie cinglée. Ce n’est pas le Maharishi qui dit que nous allons utiliser l’énergie spirituelle pour décoller du sol – c’est de la vraie physique. Mais ce n’est pas quelque chose qui va bientôt se connecter avec l’ingénierie, probablement jamais.”

Lire aussi : Le département de la Défense des États-Unis rend public un rapport sur le voyage supraluminique et le Warp Drive

Source : Curiosity – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *